5-FU : quatre familles de victimes portent plainte

Lundi 4 février, quatre familles de victimes ont déposé une plainte contre X au pôle santé du palais de justice de Paris dénoncant l'absence de tests de toxicité d'une des chimiothérapies les plus prescrites en France, le 5-FU.
Ces tests existent mais ne sont pas généralisés alors que ce traitement peut représenter un risque mortel pour les patients allergiques. Entre 80 000 et 100 000 patients par an prennent le 5-FU, les patients concernés par ce risque étant inférieur à 1%. Les premières publications à ce sujet datent des années 1980 mais certains médecins ne sont pas au courant. Le docteur Jean-Michel Vannetzel, oncologue à la clinique Hartmann à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), apporte son point de vue dans les colonnes de France Info : « Je pense que beaucoup sont passés à côté des publications. On n’a pas eu de signal fort sur ces problèmes de toxicité touchant une minorité, voire une exception de patients ».
Selon le bilan d'un centre de pharmacovigilance, le 5-FU aurait provoqué 133 décès et 1 500 intoxications graves en 10 ans peut-on lire encore dans les colonnes de France Info.

Source : France Info 04/02/2019
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire