Risques d’un « hard Brexit » sur l’approvisionnement de médicaments

Alors que le scénario d'un « hard Brexit » se précise, l’industrie pharmaceutique se mobilise depuis plusieurs mois sur ce scénario afin de limiter, entre autres, les possibles ruptures d’approvisionnement en médicaments des officines.
Elle travaille avec les autorités pour affiner une liste des traitements les plus concernés par ce risque. Cette liste, en cours de réalisation, devrait être affinée dans les prochaines semaines a indiqué l’ANSM. Un groupe de travail présidé par Josephine Yang Comiskey, présidente de la filiale française de GSK, a été créée au sein du Leem pour piloter la situation. Agnès Buzyn, et ses services sont en contact permanent avec les industriels sur cette question. Aujourd'hui, 3.000 médicaments fabriqués au Royaume-Uni sont distribués en Europe. Selon Philippe Lamoureux, directeur général du Leem, « il n'y a pas aujourd'hui de problématique de rupture d'approvisionnement identifiée dans une immense majorité des cas ». « Le Royaume-Uni est notre quatrième partenaire commercial à l'export et notre septième à l'import » précise-t-il, évoquant encore la possibilité d’alternatives médicales pour ces traitements.
Malgré toutes les précautions, se pose le problème des AMM et de la validité des médicaments sur le marché européen. Une fois produits, les médicaments doivent être « libérés », par la délivrance d’un certificat de validité. Sans accord, les libérations de lots réalisées outre-Manche ne seront plus reconnues en Europe. Relocaliser les lieux de contrôle sur le continent prend de 18 à 24 mois, selon le Leem et un rétablissement de droits de douane et de contrôles aux frontières, ajoutera des délais supplémentaires d’acheminement des médicaments. Faute d’accords entre les Britanniques et les Européens, il n’est pas exclu que des ruptures d’approvisionnement interviennent sur des médicaments et marchés déjà en tension. L’an dernier, l'Ordre des pharmaciens dénombrait 522 médicaments en rupture d'approvisionnement en décembre 2018, dont 18 vaccins.

Source : Challenges 22/01/2019 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires