FREESTYLE LIBRE : une campagne sur les ordonnances non conformes

La FSPF alerte la profession qu'une campagne sur les conditions de prescription et de prise en charge du système FREESTYLE LIBRE est prévue mi-février.
De nombreuses prescriptions et dispensations étant jugées non conformes, les délégués de l'assurance maladie seront ainsi chargés de rappeler les modalités de prise en charge.
La prescription initiale du système FREESTYLE LIBRE ainsi que la prescription suivant la période d'essai doivent être assurées par un diabétologue ou un pédiatre expérimenté en diabétologie. L'indication de prise en charge concerne le traitement des patients atteints d'un diabète de type 1 ou de type 2 (adultes et enfants âgés d'au moins 4 ans) traités par insulinothérapie intensifiée (par pompe externe ou ≥ 3 injections par jour) et pratiquant une autosurveillance glycémique (ASG) pluriquotidienne (≥ 3/j).
Avant prescription à long terme, une période d'essai d'une durée d'un à 3 mois (prescription de court terme) pour tout patient candidat au système FREESTYLE LIBRE doit permettre de sélectionner les patients capables d'utiliser FREESTYLE LIBRE et de porter le capteur.
A l'issue de cette période, une évaluation par un diabétologue ou un pédiatre expérimenté en diabétologie doit être effectuée afin d'envisager ou non la poursuite du système FREESTYLE LIBRE. Le renouvellement peut ensuite être assuré par tout médecin.
Concernant les modalités de prise en charge, FREESTYLE LIBRE intègre un lecteur de glycémie capillaire et exclut donc la prise en charge d'un autre lecteur de glycémie capillaire. Elle est assurée pour une attribution tous les 4 ans. La durée de port du capteur étant de 14 jours, le nombre total de capteurs à prendre en charge par an et par patient est limité à 26.
Dans les situations cliniques où le fabricant préconise la mesure de la glycémie capillaire, la prise en charge de bandelettes et de lancettes pour lecteur de glycémie capillaire doit être limitée à 100 bandelettes et 100 lancettes, par patient et par an.
Même si cette campagne ne vise pas les pharmaciens, la FSPF recommande la plus grande vigilance lorsqu'une prescription de ce dispositif est présentée. Le syndicat rappelle également que depuis le 1er janvier 2019, les prix des capteurs FREESTYLE LIBRE ont diminué, sans entraîner de perte de marge pour le pharmacien d'officine. Le laboratoire ABBOTT a mis en place un portail de déclaration en ligne :declaration.freestylediabete.fr​, sur lequel les pharmaciens peuvent déclarer leurs quantités de capteurs en stock au 31 décembre 2018. Attention, cette déclaration doit être réalisée avant le 31 janvier 2019. Le montant de cet avoir sera déduit directement de votre prochaine facture.

Source : FSPF 18/01/2019 
Commentaire
schneider bernard
21/01/2019
Marge, vous avez dit marge?
Ajouter un commentaire