Valsartan : déjà les premières ruptures de stock

Après une première vague début juillet, des rappels supplémentaires de médicaments à base de valsartan ont été annoncés jeudi 29 novembre par l’Agence de sécurité nationale du médicament (ANSM). Au total, onze laboratoires pharmaceutiques sont concernés par les deux rappels, qui ne touchent cependant pas forcément tous les médicaments à base de valsartan qu’ils produisent : Arrow Génériques, Biogaran, Cristers, EG Labo, Evolupharm, Mylan, Ranbaxy, Sandoz, Teva, Zentiva et Zydus.
L’ANSM avait prévenu mais les premières ruptures commencent déjà !
Entre 1,2 et 1,5 million de patients en France suivent ce traitement et le cumul des deux rappels touche les trois quarts de ces médicaments utilisés en cas d’insuffisance cardiaque, d’hypertension artérielle et après un infarctus récent.
Des outils collaboratifs existent pour faire face aux ruptures. Offisanté, une start-up e-santé spécialisée dans la collecte, le traitement et l’analyse des données pharmaceutiques a mis au point Vigirupture un service gratuit pour amortir l'effet d'une rupture de stock, par un meilleur partage de l'information au sein du réseau de pharmaciens. Vigirupture permet de rechercher une référence précise (princeps ou générique) et connaître immédiatement la disponibilité d’un médicament chez un confrère pharmacien.

Pour plus d’information : www.vigirupture.fr  

Source :  Celtinews 03/12/2018
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire