L’USPO gagne son bras de fer contre les complémentaires

Suivant une annonce de l’USPO « Tous les honoraires de dispensation seront remboursés aux assurés pour tous les contrats et dans toutes les situations ».
Trois nouveaux honoraires de dispensation seront mis en place dès le 1er janvier 2019 lors de la dispensation de médicaments remboursables facturés à l’Assurance maladie.
Honoraire de dispensation pour l’exécution de toute ordonnance : 0,51 € TTC, honoraire de dispensation pour toute exécution d’ordonnance concernant des patients de moins de 3 ans ou plus de 70 ans : 0,51 € TTC puis 1,58 € TTC au 1er janvier 2020, honoraire de dispensation pour toute exécution d’ordonnance comportant un ou plusieurs médicaments spécifiques tels que définis dans la convention nationale pharmaceutique signée par l’USPO : 2,04 € TTC puis 3,57 € TTC au 1er janvier 2020.
Ces trois honoraires sont cumulables entre eux et sont remboursés par l’Assurance maladie obligatoire à hauteur de 70% et 30 % par le régime complémentaire. L’USPO a convaincu l’UNOCAM (Union nationale des organismes d’assurance maladie complémentaires) de prendre en charge systématiquement ces honoraires, même si la complémentaire santé ne participe à aucun remboursement des médicaments prescrits sur l’ordonnance. « L’esprit de la négociation entre l’USPO, la CNAM et l’UNOCAM, tous les trois signataires de l’avenant conventionnel n°11 signé en juillet 2017, est ainsi respecté. L’évolution du mode de rémunération des pharmaciens diminue le reste à charge des patients ».
L’USPO regrette la communication jugée irresponsable à laquelle on a assisté, laissant entendre que les patients auraient intérêt à renoncer au remboursement pour que ces nouveaux honoraires ne se retrouvent pas à leur charge. Le syndicat appelle à l’union et au rassemblement, autour du même projet : « un pharmacien professionnel de santé aux côtés de tous les patients ». 

Source : Communiqué USPO 18/12/2018
Commentaire
Marie G
22/12/2018
Merci Marianne ;-))
Marianne derval
21/12/2018
Ils n'ont honte de rien...... Il ne faut pas oublier que c'est eux qui ont signé la convention dans laquelle cette non pris en charge était validée et que c'est la FSPS qui travaille depuis des mois pour faire annuler cet article... Mais bon !!!! C'est l'USPO c'est toujours eux qui font tout.... Surtout les conneries
maignan
19/12/2018
Qu'attend l'USPO POUR NOUS DEBARRASSER DE CES CENTAINES DE STRUCTURES PARASITANT NOTRE EXERCICE PROFESSIONNEL ? Exigeons la mise en place d'une mutuelle de la Secu, qui sera aussi payeur unique pour des relations simplifiées. Avec notre réseau de plusieurs milliers de professionnels ayant des millions de contacts par jour, nous pouvons placer le Gouvernement devant l'évidence : on peut faire mieux et à moins cher !
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires