L’ OPCO Pepss finalement choisi par la branche officine

À partir du 1er janvier 2019, l’OPCO des services de proximité, de l’artisanat et des professions libérales remplacera Actalians pour assurer l’organisation et la collecte pour le financement de la formation professionnelle des salariés de l'officine.
Par accord de branche conclu le 3 décembre 2018, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et quatre syndicats de salariés (CFE-CGC, CFTC, FO et UNSA) ont choisi à la majorité l’OPCO des services de proximité, de l’artisanat et des professions libérales, baptisé OPCO Pepss (opérateur de compétences des professions de l'entreprise de proximité et de ses salariés).
N’ont pas été signataires de cet accord, l’Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO), ainsi que la CGT et la CFDT, qui préféraient l’OPCO Santé qui regroupera les métiers de l’hospitalisation privée et publique. L'USPO qui ne disposait pas d'un pouvoir d'opposition, n’a pas pu faire barrage. L’A.N.E.P.F, syndicat des futurs pharmaciens s’était également prononcé en faveur de l’OPCO Santé.

Source : Celtinews 05/12/2018 
Commentaire
vincent labrege
07/12/2018
Il faudra m'expliquer pourquoi on choisit la branche commerce de proximité plutôt que celle des professionnels de santé. Nous sommes effectivement et commerce, et profession libérale, et soumis à la TVA, et professionnel de santé... Je m'entends très bien avec mon boucher, mon boulanger, ... idem avec mon coiffeur même si il me voit de moins en moins (le minoxidil ne marche pas!), mais il me semble que notre exercice se dirige plus vers celui d'un professionnel de santé et de moins en moins vers celui d'un commerce donc j'attends l'argumentaire
Ajouter un commentaire

Articles similaires