Grippe : crainte d’une très forte épidémie cette année

Eu égard à l'épidémie sévère de bronchiolite qui a commencé chez l'enfant, Patrick Pelloux, le président de l’association des médecins urgentistes, a dit sur France Bleu redouter « une très forte épidémie » de grippe.
Selon les données de Santé Publique France, l'épidémie de bronchiolites touche fortement les Hauts-de-France, la Normandie et la Bretagne, avec beaucoup d’enfants conduits aux urgences. 
Pour Patrick Pelloux et les professionnels de santé, il y a un lien entre la bronchiolite et la grippe : « On pense à chaque fois quand la période bronchiolite est sévère, la grippe qui arrive trois semaines après est souvent très sévère ».
Pourtant, selon les chiffres du ministère de la santé, la moitié des personnes à risque et un quart des professionnels de santé seulement se font vacciner contre la grippe, ce qui met hors de lui Patrick Pelloux : « Moi je travaille dans la médecine d'urgence et je vois des cas de grippe gravissimes », précisant : « C'est dommage car si on est vacciné, on est sûr de ne pas avoir la grippe, c'est la prévention qui est la meilleure, la plus optimale ».
La vaccination expérimentale par les pharmaciens d’officine dans quatre régions cette année, Hauts-de-France, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine offre des facilités pour se faire vacciner contre la grippe. 

Source :  France Bleu 04/12/2018
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire