Mobilisation de centaines d’infirmiers hier partout en France

Les 660.000 infirmiers et infirmières, libéraux ou salariés, étaient appelés à manifester hier partout en France, pour réclamer plus de reconnaissance et de moyens. Les professionnels disent se sentir oubliés du plan santé 2022 présenté en septembre, dénonçant même le « mépris » du gouvernement à l'égard de leur profession.
Une centaine de blouses blanches ou bleues pour certaines, se sont rassemblées sous les fenêtres du ministère à Paris. Elles étaient entre 250 et 300 à Rennes, 200 à Lille, autant à Lyon, environ 200 à Strasbourg, 300 à Toulouse, 200 à Marseille, une centaine à Rouen, 90 à Nantes et 50 à Orléans, selon des sources policières, une centaine à Nancy, selon la préfecture de Meurthe-et-Moselle. Des rassemblements ont également eu lieu à Bastia, Besançon et Dijon. Une délégation de manifestants a été reçue par le ministère d’Agnès Buzyn qui dit ne pas très bien comprendre le reproche formulé par les infirmiers d’un plan santé trop centré sur les médecins.
Les infirmiers ne veulent pas des assistants médicaux souhaités par le gouvernement.
Les infirmiers ne veulent pas de la création de 4.000 postes d'assistants médicaux, à mi-chemin entre le secrétariat et le métier d'aide-soignante, pour soulager les médecins.  « On invente des nouveaux métiers » financés par la sécurité sociale « pour faire des choses qu'on fait déjà depuis de nombreuses années » alors que « nous, les libéraux, on reste avec des tarifs qui défient toute concurrence », s'est indignée une infirmière.
Autre motif de mécontentement, la possibilité pour les pharmaciens de vacciner contre la grippe, expérimentée dans certains territoires et qui sera généralisée l'année prochaine.
Cet été, les syndicats libéraux avaient quitté leurs négociations tarifaires avec l'Assurance maladie, jugeant ses propositions insuffisantes. Ces discussions reprendront « début décembre », selon Agnès Buzyn.

Source : France Bleu 20/11/2018 
Commentaire
laurent T
21/11/2018
Je rappelle juste que les infirmier(e)s n'ont le droit de vacciner QUE depuis 2008, donc qu'ils l'ont volé aux médecins il y a plus de 10 ans.... et qu'ils sont très majoritairement pour car pas le temps de ne se déplacer que pour ça...
Ajouter un commentaire