Enquête de l’Autorité de la concurrence : la contribution du CNOP

Les pharmaciens ont été sollicités par l’Autorité de la concurrence dans le cadre d’une enquête sectorielle sur le fonctionnement de la concurrence dans les secteurs de la distribution du médicament en ville et de la biologie médicale. Ils avaient un mois pour donner leur avis avec une date buttoir au 18 novembre. De son côté, le CNOP a produit un rapport détaillé sur le sujet. Dans ce rapport, l’Ordre reconnait les difficultés des grossistes-répartiteurs et se montre très favorable aux nouvelles missions du pharmacien, nouveaux entretiens, bilans personnalisés, proposant même d’étendre les prérogatives du pharmacien à la prescription des examens de biologie médicale nécessaire au suivi d'un traitement, la réalisation des entretiens sur la vaccination, l'incontinence, ou encore les conseils aux voyageurs avec possibilité de dispenser, sur dérogation, des antipaludéens en cas de voyage en zone endémique de paludisme. Concernant la dispensation des médicaments au sein des officines, il s’agit pour l’Ordre d’un gage de sécurité sanitaire et de bon usage du médicament pour les Français. La pleine propriété du capital des sociétés d’officines par les pharmaciens assure leur indépendance professionnelle et si vente en ligne de médicaments il y a, l’Ordre insiste sur le maintien d’un cadre réglementaire approprié et sécurisé, pour éviter la diffusion de faux médicaments. Autre point à l’agenda de ce rapport, celui de la publicité. L’Ordre insiste sur le respect des règles de déontologie dans le cadre des ouvertures qui seront prochainement proposées.

Source : Rapport CNOP novembre 2018
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire