DMP : mobilisation des pharmaciens pour atteindre l’objectif

Pour atteindre l'objectif de 3,5 millions de dossiers ouverts à la fin de l'année, l'Assurance-maladie mobilise les pharmaciens.
Selon les informations des Echos, 1,7 million d'assurés sociaux français disposaient d'un dossier médical partagé mi-octobre, déjà consultable par les soignants équipés du bon logiciel et avec l'autorisation du patient.
L’objectif de Nicolas Revel, directeur de l'Assurance-maladie, est de parvenir à 3,5 millions de DMP en 2018, 10 millions l'an prochain, et 40 millions en 2022.
Pour respecter cette trajectoire il a fait appel aux pharmaciens qui depuis mars, touchent 1 euro par DMP ouvert par leurs soins. La force de frappe des pharmaciens est considérable. Chaque Français franchit le seuil d'une officine au moins une fois dans l'année. « Il s'ouvre plus de 70 000 DMP par semaine, et depuis la rentrée, nous faisons plus de la moitié des ouvertures », indique Philippe Besset, vice-président de la FSPF. « L'objectif, c'est 150 000 hebdomadaires. Nous en ferons 90 % », ajoute-t-il.
Contrairement à son prédécesseur, le nouveau DMP est alimenté dès le départ par l'Assurance-maladie, qui y déverse l'historique des remboursements sur deux ans. Les éditeurs de logiciels professionnels n'ont, pour la plupart, pas encore publié de mises à jour permettant d'alimenter les dossiers et rares sont les médecins traitants qui se sentent concernés à ce stade.

Source : Les Echos 05/11/2018 
Commentaire
Turpin Nicolas
06/11/2018
Ils sont marrants à la sécu... quand on a besoin de nous ils viennent chercher et tout le reste de l'année, ont est bons à rien pour eux... à l'avenir j'espère qu'on nous respectera mieux.
Ajouter un commentaire