A Montauban, les pharmaciens vaccinent contre la grippe

Depuis le 6 octobre, l'Occitanie fait partie des régions expérimentatrices de la vaccination contre la grippe en pharmacie sur une population cible. Selon la liste publiée sur le site de l'Agence régionale de santé, une centaine de pharmaciens sont autorisés à vacciner sur le Tarn-et-Garonne, dont 18 à Montauban. La presse locale raconte.
Sur le comptoir de la pharmacie, un écriteau annonce la couleur : «Ici, votre pharmacien vous vaccine contre la grippe». À la pharmacie Lignieres, en face du centre hospitalier, de nombreuses personnes font le déplacement. L'une d'elles est venue exprès pour recevoir le fameux vaccin, car c'est «beaucoup plus simple». Elle est prise en charge par un professionnel et emmenée à l'arrière-boutique pour procéder à la vaccination. Vingt minutes plus tard, elle ressort avec un petit pansement sur le bras : «Chez le docteur, je pouvais attendre une bonne heure», s'exclame-t-elle, «je vote pour !».
La pharmacie du 11e comptabilise en moyenne 4 personnes par jour, une soixantaine depuis le début de la saison à l'établissement Lignieres. «Les gens sont très contents», affirme Arnaud Lignieres, président du syndicat des pharmaciens du département. «C'est de plus en plus compliqué de trouver un médecin sur Montauban, le temps d'attente peut être très long pour les patients. En pharmacie, c'est facile et ça va vite». Pour Jean Philippe Witkowski,  pharmacie du 11e : «Ça permet d'avoir une approche différente avec les patients, et c'est vraiment dans l'air du temps. C'est toujours une expérience à prendre».
L'an passé, en France, près de 45,6 % des personnes ayant reçu un bon de vaccination se sont fait vaccinées. Avec la généralisation de la vaccination en officine, les professionnels espèrent voir une augmentation de la couverture vaccinale : «J'ai des patients qui sont venus ici et qui ne se vaccinaient pas avant car ça prenait du temps, c'était trop compliqué pour prendre un rendez-vous. Je pense qu'il y aura un pourcentage assez important de personnes qui n'étaient pas vaccinées auparavant et qui le seront cette année», anticipe Arnaud Lignieres.

Source : La Dépêche 06/11/2018 
Commentaire
nathalie Favario
07/11/2018
ce qui est important c'est qu' il n'y a pas de rupture de chaine du froid
Ajouter un commentaire