Une consultation publique sur la distribution du médicament

Dans le cadre de son enquête sectorielle sur la distribution des médicaments et la biologie médicale, l'Autorité de la concurrence lance une consultation publique afin de recueillir les contributions des professionnels concernés. La consultation publique est ouverte jusqu'au 18 novembre 2018. Sont invités à y participer les pharmaciens, les médecins, les infirmiers, les intermédiaires de la distribution du médicament (grossistes-répartiteurs, dépositaires, centrales d'achat pharmaceutiques, structures de regroupement à l'achat, etc.), les entreprises actives dans la grande distribution et/ou la parapharmacie, les biologistes médicaux ou tout tiers intéressé. Un avis final sera adopté d'ici début 2019 suivi, à l'été, d'un second avis sur la formation des prix des médicaments.
Le secteur de la santé fait face à de nouveaux enjeux concurrentiels et économiques pour lesquels il doit être accompagné par les pouvoirs publics. Les avancées technologiques majeures qu'a connues le secteur au cours des dernières décennies (développement d'Internet, télémédecine, vente en ligne de médicaments, techniques d'examen innovantes…) et que les patients réclament de plus en plus obligent à repenser la régulation pour l'adapter aux nouveaux modèles économiques. « Un nouveau mode de régulation économique, prenant en compte cette évolution, permettrait de répondre à un triple défi : satisfaire la demande des patients pour des soins de qualité sur l'ensemble du territoire, continuer à offrir à la société française un haut niveau de protection de la santé publique, mais aussi permettre aux acteurs nationaux de la pharmacie et de la biologie médicale de saisir les opportunités économiques offertes par l'Union européenne » précise l’Autorité de la concurrence. Des freins à cette nouvelle donne ont été mis en exergue par le 1er bilan dressé par l'Autorité. Certains acteurs ont du mal à trouver les fonds nécessaires pour s'adapter aux nouvelles technologies et moderniser leur activité. La réglementation applicable ne semble plus toujours en adéquation avec les évolutions économiques en cours.
 
Source : Communiqué Autorité de la concurrence 18/10/2018
Commentaire
CF
24/10/2018
l'Autorité de la concurrence lance une consultation publique complètement à charge contre les pharmaciens pour ouvrir la concurrence sur internet et en grande surface.. Elle pose des questions uniquement pour arriver plus rapidement à ses fins..... Il manque en effet les questions essentielles, à savoir : êtes-vous pour ou contre la distribution des médicaments sur internet et en grande surface.. et ces ventes hors officines sont elles utiles au niveau de la santé publique. C'est vraiment un questionnaire orienté et une démarche scandaleuse que tous doivent critiquer.. et si les syndicats et l'Ordre ne critiquent pas vigoureusement et officiellement ce questionnaire, c'est qu'ils sont complices de la volonté de détruire le réseau..
Ajouter un commentaire