VIH : lancement de la campagne #PasseLeMotPasLeVirus

Gilead Sciences a annoncé le lancement d’une campagne #PasseLeMotPasLeVirus qui met en avant les témoignages des personnes vivant avec le VIH et dévoile dans le même temps les résultats d’une enquête* menée en partenariat avec l’institut Ipsos auprès de 200 personnes vivant avec le VIH.
La campagne #PasseLeMotPasLeVirus qui se déroulera du 17 septembre au 15 décembre 2018 souhaite informer sur la vie avec la maladie pour faire évoluer les perceptions et rassurer les patients dans leur quotidien.
Le site Internet www.passelemotpaslevirus.com​ rassemble des témoignages vidéo de patients et propose une rubrique questions/réponses destinée aux personnes qui vivent avec le VIH mais également au grand public. Cette campagne trouvera un relai partout en France grâce à des spots radio, des encarts dans la presse et des affichages à Paris et ses départements limitrophes, à Nice, Marseille, Lyon, Toulouse et Montpellier.
Parmi les résultats phare de l’enquête, les personnes interrogées évaluent leur niveau de bien-être général à 6,9/10 en moyenne soit une évaluation équivalente à celle de la population générale mais l’évocation de la maladie semble toujours un tabou notamment vis-à-vis de l’entourage proche. 31% n’ont parlé du fait qu’ils aient contracté le VIH qu’à 3 personnes de leur entourage au maximum, 43% mentent « souvent » à leur entourage sur leur situation et 41% cachent leurs rendez-vous médicaux et leurs traitements à leurs proches.
On apprend encore que 47% ont renoncé à se projeter en tant que parents et 29% ont retardé leur décision de devenir parents. Pour 1/3 (31%) des personnes interrogées, il s’est écoulé plus d’un an entre le test positif et le démarrage d’un traitement. Une attente jugée trop longue pour 66% d’entre elles (2 sur 3) dont 51% étaient angoissées par rapport à l’évolution de la maladie et 46% avaient peur de contaminer leur partenaire ou leur entourage.
L’étude révèle enfin que les personnes interrogées ont des attentes importantes en matière d’information sur l’évolution de la maladie au cours de leur vie (45%), les innovations thérapeutiques à venir (42%) et leur espérance de vie (41%).

* Enquête réalisée en France par Ipsos depuis le 20 juin 2018. Résultats présentés sur la base de l’interrogation de 200 patients âgés de 16 ans ou plus vivant avec le VIH, recrutés via les infectiologues et les pharmaciens (libéraux et hospitaliers). L’interrogation des patients est réalisée en suivant un questionnaire de 10 minutes, par internet ou téléphone.
 
Sources : MyPharma Editions/Gilead 19/09/2018
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires