Sensibiliser le public au vécu des patients insuffisants cardiaques

Novartis lance une campagne de sensibilisation auprès du grand public pour mieux comprendre les symptômes de l’insuffisance cardiaque, son impact sur le vécu des patients, plus d’un million en France, et les difficultés auxquelles ils sont confrontés au quotidien.
« Avec cette campagne, Novartis souhaite faire mieux connaître cette maladie y compris à certains patients qui attribuent tous leurs symptômes à l’âge ou à des maladies associées »
explique Alain Francillon, directeur médical Cardiologie Métabolisme, Novartis. Elaborée en collaboration avec des associations de patients (ASPIC, AVEC et SIC), la campagne s’appuie sur des témoignages. « Il est important pour nous, patients, que nos familles, nos proches et nos voisins, sachent ce que nous vivons et les difficultés que cela peut représenter pour nous. Toute campagne, qui peut faire comprendre aux gens la maladie et ce qu’elle implique, est très importante », explique Jean Leonard, patient et Président de l’association ASPIC (Association Pour les Patients et Insuffisants Cardiaques). La campagne d’affichage se décline en trois affiches représentant trois scènes de vie quotidienne : soulever une bouteille, marcher vers un banc et monter un escalier. Elle met en exergue les difficultés des patients face à ces situations pouvant être perçues comme simples pour tout un chacun. Chaque scène souligne ainsi les symptômes de la maladie tels que l'essoufflement et la fatigue.
Ces témoignages sont accessibles sur le site internet www.suistoncoeur.fr, une ressource en ligne créée par Novartis pour les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque, leurs proches et le grand public. La campagne se déclinera dans un premier temps sous forme d’affiches dans les principales agglomérations françaises, du 30 mai au 5 juin, puis elle trouvera un relais en presse, sur les sites internet Grand Public et sur les réseaux sociaux jusqu’au 30 août prochain.

Source : Communiqué Novartis 30/05/2018
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire