Polyarthrite rhumatoïde : les TNF sans danger pendant la grossesse

Pendant la grossesse, la prescription d’inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (TNF) pour soulager les douleurs de la polyarthrite rhumatoïde, ne provoquerait pas d'effets secondaires chez les enfants, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Arthritis & Rheumatology. La polyarthrite rhumatoïde touche environ 1 % de la population mais 2 à 3 fois plus de femmes que d'hommes dont parfois de jeunes mamans. Elle provoque une inflammation chronique des articulations et d'autres parties du corps. Aucun traitement curatif n'existe mais les inhibiteurs des facteurs de nécrose tumorale sont couramment prescrits pour diminuer l'inflammation et soulager la douleur.
Les chercheurs de l’équipe de l'université McGill (Montréal) ont mené une étude avec 3 000 enfants nés de mères atteintes de polyarthrite rhumatoïde et un groupe de 15 000 enfants témoins. Chez les enfants exposés aux médicaments, les scientifiques n’ont constaté aucun risque significatif d'effets secondaires graves comparés à ceux de mères atteintes mais n'ayant pas été exposées aux médicaments. Parmi les 380 enfants mis en contact avec les inhibiteurs de TNF, 2 % souffraient d’infections graves. Ce taux s'est révélé légèrement supérieur à celui des enfants nés de mères atteintes de polyarthrite rhumatoïde qui n'ont pas été soignées par des inhibiteurs de TNF (2 %) et à celui du groupe témoin (1,9 %). « Il sera très rassurant pour les femmes enceintes de savoir qu'il n'existe pas nécessairement de lien entre les infections et les médicaments contre la polyarthrite rhumatoïde, comme les inhibiteurs des facteurs de nécrose tumorale ; il est important de faire connaître ces conclusions, de manière à ce que les femmes désirant avoir des enfants comprennent qu'elles peuvent vivre une grossesse normale sans avoir à subir un stress inutile » a expliqué le Dr Évelyne Vinet, auteur de l'étude. « Il est important de poursuivre les recherches et, dans l'attente, de suivre les recommandations actuelles de traitement des femmes enceintes atteintes de polyarthrite rhumatoïde ».

Source : Arthritis & Rheumatology 17/05/2018
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire