Faut-il classer les laits infantiles parmi les médicaments ?

La classification des laits infantiles parmi les médicaments permettrait de renforcer le contrôle sanitaire et d’éviter une nouvelle contamination comme celle des produits Lactalis.
Agnès Buzyn se montre toutefois réservée sur cette idée. « Ça mériterait une instruction importante de mes services pour voir les bénéfices, les risques », a -t-elle déclaré, interrogée sur le sujet devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur l'affaire Lactalis.
« Les bénéfices en termes de sécurité, évidemment, pour les enfants, mais les risques en termes d'augmentation des prix, de lourdeur des procédures », a-t-elle poursuivi.
« Aujourd'hui le prix est un frein à l'accès pour certaines familles. Et c'est vrai que les Restos du cœur distribuent énormément de lait infantile. Il ne faudrait pas qu'à l'arrivée ce soit en fait un frein supplémentaire », a -t-elle encore souligné.

Sans être des médicaments, mais un produit alimentaire, les laits infantiles font déjà l'objet d'une réglementation stricte sur leur composition et qualité nutritive.

Source : AFP 16/06/2018
Commentaire
Folco Jean-Patrice
19/06/2018
Le problème a été réglé en 1992 par le Conseil de la Concurrence qui a estimé dans un avis que les laits infantiles ne relevaient pas du domaine de la Santé Publique et n'avaient aucune raison d'être inclus dans le monopole des pharmacies, sauf pour les laits spécialisés. Depuis plus de 35 ans les laits infantiles sont considérés comme des produits promotionnels destinés à attirer les mamans, seules objets de la convoitise de la GMS et des pharmaciens. La concurrence ayant pris le pas sur la santé de nos bébés la profession aurait due abandonner la commercialisation de marques non exclusives en laissant la GMS se battre sur un marché qui ne nous concernait plus.
patin jean marc
18/06/2018
tiens prends ça en pleine face...les pharmaciens toujours considérés comme des profiteurs bourrés de fric....c'est la que l'on voit la vraie nature de nos politiciens....je n'ai pas l'impression que les laits infantiles aient beaucoup baissés depuis que leur vente est autorisé en grande surface....ce que est sur c'est que la sécurité et la qualité sont nettement moins bonne... pour ma part je ne veux plus vendre de lait... être traité de voleur et pratiquement ne rien gagner....non merci en tout cas , merci encore une fois à notre ministre de l'estime qu'elle manifeste à l'égard de la profession de pharmacien
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires