Sanofi engage la vente de ses génériques en Europe

Sanofi a annoncé mardi avoir engagé des négociations exclusives avec Advent International pour céder à la société d'investissement son activité européenne de médicaments génériques, Zentiva, pour un montant de 1,9 milliard d'euros.
L'offre d'Advent est ferme, irrévocable et entièrement financée, précise dans un communiqué le groupe pharmaceutique français, pour qui cette opération devrait être finalisée d'ici la fin de l'année. La filiale Zentiva, qui distribue quelque 350 millions d'unités de médicaments chaque année, dispose d'usines à Prague, où est également situé son siège, et à Bucarest.
« Ils vont probablement réinvestir l’argent pour faire des acquisitions dans la pharmacie ou les biotechs. Sanofi est en train de renforcer son pipeline, qui est un peu faible actuellement », selon un analyste financier.
Le groupe français a déjà renforcé son portefeuille en rachetant coup sur coup en janvier la biotech belge Ablynx pour 3,9 milliards d'euros et la biotech américaine Bioverativ pour 11,6 milliards de dollars (9,5 milliards d'euros). Le rachat des deux biotechs est censé permettre à Sanofi de se renforcer sur le créneau des maladies rares alors que ses activités dans le diabète continuent d'être pénalisées par la concurrence des génériques, en particulier aux Etats-Unis, premier marché pharmaceutique mondial.

Source : Challenges 17/04/2018
Commentaire
D. M.
23/04/2018
Je propose à mes confrères de lancer une campagne visant à lutter de manière systématique et catégorique contre l'insuline (et pourquoi pas après tout ?). Avec des mots en MAJUSCULE, des sous-entendus non sourcés, d'en parler dans les commentaires d'articles qui n'ont pourtant pas de rapport, d'évoquer les masses victimes et ignorantes ou au contraire conscientes mais impuissantes. Restons cohérents.
RADER Serge
19/04/2018
Par la même occasion Sanofi devrait aussi copier son alter Novartis et vendre sa filiale vaccins avec tous ses ratés et l'enfumage qui en résulte dont les populations commencent à prendre conscience, hélas à leurs dépens.
Ajouter un commentaire