Les Français redoutent d'acheter de faux médicaments

Un sondage réalisé par Ipsos auprès de 1 000 personnes interrogées par Internet du 27 février au 7 mars et commandité par la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique, organisation patronale de sept grossistes en médicaments français, a évalué les craintes des Français face à la vente de médicaments. Parmi les quatre risques proposés, « la vente de faux médicaments contrefaits », est celui qui préoccupe le plus les sondés : 64 % se disent « très inquiets », et 23 % « un peu inquiets », soit un total de 87 %. 
C'est plus que « la vente de médicaments sur Internet » (48 % très inquiets, 37 % un peu), « le retrait incomplet de médicaments dont la vente a été suspendue » (40 % très inquiets, 43 % un peu) ou « les ruptures de certains médicaments dans les pharmacies » (28 % très inquiets, 51 % un peu). Une autre question a mis en évidence la peur des Français de voir se multiplier les zones rurales dépourvues de pharmacie. 43 % disent craindre « beaucoup » que « la présence des pharmacies se réduise dans certains territoires, notamment ruraux », et 46 % « un peu ». La Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique a saisi l'occasion de la publication de ces résultats pour rappeler la situation économique difficile de la profession. « La rémunération moyenne par boîte de médicament ne couvre plus les coûts des répartiteurs pharmaceutiques », écrit-elle. L'instance des grossistes répartiteurs invoque des mesures des pouvoirs publics lui ayant été défavorables et la stagnation du marché.

Source :  AFP 29/03/2018
Commentaire
alindust
03/04/2018
15% de français estiment qu'il n'y aurait donc aucun risque à passer via internet : il eut été utile d'en connaître le profil socio-culturel.... Tout autant utile aurait été la connaissance sociologie du panel ayant répondu aux questions relatives aux désertions médico-pharma en milieu rural
Ajouter un commentaire