L'ANSM rappelle un lot de pilules contraceptives Optimizette Gé

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) rappelle le lot de pilules contraceptives 1958550 (péremption 07/2019) Optimizette Gé du laboratoire Majorelle, dont une boîte s’est avérée non conforme. C’est une patiente qui a signalé l’anomalie, après avoir remarqué une plaquette différente des autres dans sa boîte, ne contenant en fait « pas de principe actif contraceptif ». L’agence certifie qu’il n’y a aucun risque de santé pour les patientes, à part celui de prendre une pilule inefficace. Conditionnées dans des blisters de 21 comprimés, alors que les comprimés Optimizette Gé 75 microgrammes sont conditionnés dans des plaquettes de 28 comprimés, les pilules non conformes sont facilement reconnaissables. Selon les laboratoires Majorelle, ce défaut ne concerne que quelques boîtes sur la totalité des 36 700 boîtes distribuées entre le 26 janvier et le 5 avril 2018. Seul le lot 1958550 est visé, précise l’ANSM, qui invite les femmes concernées par la prise de cette pilule à ramener les plaquettes non conformes chez leur pharmacien « dans les plus brefs délais », en échange gratuit d’une autre boîte. Les femmes concernées par cette pilule inefficace doivent également « se rapprocher de leur médecin pour évaluer leur risque de grossesse ». Dans l’intervalle, l’ANSM leur conseille d’utiliser une méthode contraceptive mécanique (préservatif, diaphragme…).

​Source : ANSM 05/04/2018
Commentaire
Marchal Marie Odile
10/04/2018
On ne peut qu'être interpellés par la présence d'une plaquette différente par le nombre de comprimés renfermant semble-il des comprimés sans principe actif. Qu'une plaquette "étrangère" "tombe" dans une boite d'Optimizette et qu 'en plus on fabrique des comprimés sans principe actif me semblent dépasser l'entendement...mais il est vrai que l'industrie m'est étrangère... et si...on pense au Furosémide Teva...
Ajouter un commentaire