Levothyrox : ce soir à 20h50 sur France 5

Peut-on faire confiance aux traitements de la thyroïde? Pour répondre à cette question, un documentaire "Thyroïde, l'effet papillon" réalisé par Marie Bonhommet sera suivi d’un débat animé par Michel Cymes, Marina Carrère-d'Encausse et Benoît Thevenet, ce mercredi à 20h50 sur France 5. Les téléspectateurs sont invités à poser leurs questions par mail, SMS au 41 555 ou via #santeF5.
Des milliers de malades de la thyroïde victimes d'effets secondaires (plus de 17 000 cas ont été recensés), des autorités sanitaires au cœur de la tourmente et un laboratoire assigné en justice... « Huit ans après le scandale du Mediator, le Levothyrox est au cœur d'une vaste crise sanitaire ».
À quoi sont dus ces effets secondaires ? Pourquoi l'Agence du médicament a-t-elle si mal géré la crise ? Fallait-il changer l'ancienne formule ? La crise du Levothyrox est peut-être l'arbre qui cache la forêt, car il existe d'importantes failles dans la prise en charge des troubles de la thyroïde en France. Surprescritions, surdiagnostics de cancers et ablations injustifiées. Des spécialistes tirent la sonnette d'alarme depuis plusieurs années face au dépistage excessif et au surtraitement de certains cancers de la thyroïde. La plupart de ces tumeurs seraient des micro-cancers de type papillaire dont le pronostic est particulièrement bon et qui n'auraient pas évolué vers la maladie ou le décès. Pourtant, chaque année en France, 45 000 personnes subissent une ablation de la thyroïde dont  les conséquences sont souvent lourdes et imposent la prise d'hormones de substitution à vie. Autant de sujets en débat ce soir sur France 5.

Source : Allodocteur.fr publié le 16/03/2018 et mis à jour le 20/03/2018
Commentaire
heintz pascal
21/03/2018
le lactose aurait été retiré de l'ancienne formule pour des questions fallacieuses de stabilité du principe actif, mais en réalité il semblerait que la formule ait été "actualisée" pour s'ouvrir au marché asiatique ou l'on sait que la population est intolérante au lactose par déficit enzymatique........
Ajouter un commentaire