IST : le CNS prône l'information des partenaires sous conditions

Le Conseil national du sida et des hépatites virales (CNS) recommande la « notification formalisée » aux partenaires en cas de diagnostic d’IST. Cette démarche représente une stratégie efficace de dépistage ciblé en direction de personnes qui ignorent souvent avoir été exposées à un risque d’IST.
Dans plusieurs pays, notamment européens, des services ont été mis en place pour encourager et aider les patients nouvellement diagnostiqués pour une IST à en informer leurs partenaires sexuels, afin d’inviter ceux-ci à se faire dépister à leur tour. Par exemple, certains pays ont mis à la disposition des patients une plateforme où il est possible d’identifier anonymement ses partenaires. Ces derniers reçoivent par mail ou MMS un message leur indiquant qu’ils ont été exposés à un risque de contamination. Des messages médicaux adaptés leur étant également proposés.
Pour le CNS, cette approche « est bénéfique pour la santé des partenaires notifiés, en favorisant le dépistage plus précoce des IST (…) et elle représente un outil de prévention, efficace et probablement coût-efficace en santé publique, en contribuant notamment à interrompre les chaînes de transmission ». Ainsi, le CNS recommande aux pouvoirs publics de mettre en place en France un service d’accompagnement afin qu’il soit « systématiquement proposé aux patients diagnostiqués pour une IST ». Ces services devront être organisés au plus près des besoins, en particulier dans les centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD), et être délivrés par des intervenants en santé formés.
Les recommandations européennes et internationales concernant la notification aux partenaires font état de la triple nécessité de l’accord du patient index, de la confidentialité de la notification ainsi que du soutien nécessaire à ce dernier pour que la démarche de notification soit effectuée dans les meilleures conditions.​

Source : Le Généraliste 24/03/2018 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire