Que Choisir liste les médicaments à éviter chez l’enfant

​Toux, rhume, régurgitations et reflux, « trop de médicaments pour enfants sont inutiles ou dangereux », avertit UFC-Que Choisir dans son numéro de mars. Les médicaments utiles ou à éviter sont listés et des conseils formulés sur la conduite à tenir, détaillant les situations qui doivent amener à consulter. La Revue Prescrire prend partie en faveur du dossier UFC-Que Choisir. « En général, la toux, la fièvre, le rhume, etc., ne sont pas graves, et la plupart des médicaments en vente pour ces situations sont inutiles ou plus dangereux qu'utiles », affirme le Dr Bruno Toussaint, directeur éditorial de Prescrire. « Il vaut mieux prendre quelques minutes pour en parler clairement avec le médecin et le pharmacien, pour savoir comment surveiller avec patience l'évolution des symptômes et savoir quoi faire sans médicament, au lieu de donner aux enfants l'habitude (nocive) de "médicamenter" la vie quotidienne », ajoute-t-il.
Le paracétamol en cas de fièvre, à dose adaptée à l'âge de l'enfant, les dosettes de sérum physiologique pour le nez en cas de rhume et des solutions de réhydratation en cas de diarrhée du nourrisson, font partis de l’arsenal du bon sens érigé par UFC-Que Choisir.
A l’inverse, les fluidifiants bronchiques (acétylcystéine, carbocistéine) type Mucomyst poudre, Fluimucil 2% enfant ou Bronchokod enfant, en vente libre, sont à éviter chez les moins deux ans car ils peuvent aggraver l'encombrement des bronches des nourrissons qui n'ont pas les capacités de bien tousser. Leur « efficacité n'étant pas prouvée, ils sont en fait à éviter chez tous les enfants ». Egalement à éviter, en cas de rhume, les sprays antiseptiques qui peuvent provoquer irritations et allergies et véhiculer des germes s’ils sont gardés trop longtemps. Les sprays décongestionnants, solutions nasales sur ordonnance, « ne devraient normalement plus être prescrites, surtout chez les petits ». Quant aux sirops contre la toux contenant de la codéine auxquels les enfants sont très sensibles, ils font aussi partie des produits « à éviter ». La toux, est un réflexe naturel mais une toux aiguë peut avoir d'autres causes (asthme, allergies respiratoire, laryngite, bronchite...) à traiter. Enfin, environ 30% des nourrissons de moins d'un an régurgitent, sans qu'il s'agisse systématiquement d'un reflux gastro-oesophagien (RGO) pathologique. Pourtant, le reflux du nourrisson, la plupart du temps bénin, fait encore l'objet d'une « surprescription », selon le mensuel.

Source : L’Obs 22/02/2018
Commentaire
A.B
23/02/2018
MAIS POURQUOI COMMENTER LES SOI-DISANTS DOSSIERS DE UFC-QUE CHOISIR. C'EST TOUS LES ANS LE MEME SUJET. IL FAUT BIEN VENDRE ET JUSTIFIER LEUR SUBVENTION. CE TRUC EST ETOUFFE EN CE MOMENT PAR L'AFFAIRE DE L'HERITAGE DE JOHNNY ET, PAR CHANCE, UFC-QUE CHOISIR TROUVE UN JOURNAL OU DES PHARMACIENS POUR LEUR FAIRE DE LA PUB. LES GENS SONT BLASES PAR TOUTES CES ANNONCES , TOUT CE CATASTROPHISME. ON SE DEMANDE COMMENT ON A SURVECU AVANT L'ARRIVEE DE CES EXPERTS EN TOUT !!!
R.V.
23/02/2018
Il me semble bien que les propos d'UFC-Que choisir ont été confortés par une Pédiatre ou/et des médecins au journal de 13 heures. C'est bien fait pour nous ! On n'entend jamais de journaliste faire la longue liste des cadeaux faits aux docteurs, à ce fameux journal télévisé.... très partial. En plus, il y a quasiment 100% de pharmaciens qui défendent les intérêts des médecins tout en laissant crever leurs propres confrères et consoeurs. Elle est belle la confraternité.
B G
23/02/2018
UFC que choisir a oublié d'indiquer que le paracétamol et le sérum physiologique seront bientôt en grandes surfaces, grace à ses incitations à l'ouverture du marché des médicaments à la concurrence. Plus besoin de former des médecins et des pharmaciens. Et le déficit de la sécu sera comblé. Elle est pas belle la vie ! Je me faire un petit lavage des sinus au sérum physio, ça ne peut pas faire de mal !
Antoine Hurard
22/02/2018
Monsieur que choisir et madame ufc ont un enfant malade : ils vont voir le dr Toussaint 2 heures de salle d attente et ils se présentent à la pharmacie de garde - le temps que la consultation se termine car on y va après une journée de travail et de transport et la nounou qui fait la gueule rapport aux autres momes - avec une ordonnance de paracetamol et de sérum physiologique et une journée d arrêt de travail pour la mère pour garder le nourrisson Cherchez l'erreur Un pharmacien à la retraite
ledoc84
22/02/2018
Tout d'abord cela fait maintenant plusieurs années que la carbo et l'acétyl sont interdites pour les enfants de moins de deux ans (on se documente avant d'écrire n'importe quoi !) , ensuite , je propose que l'on ne soigne plus personne : bébés , enfants , adolescents , adultes ,puisque cela ne sert à rien Et tournée générale de sérum physiologique avec ça, au moins, on est sauvé ! Je sais que "primum non nocere" mais à force d'avoir peur de tout , on laisse s'installer au nom du "surtout laisser faire la nature" des maladies qui évoluent , sournoisement , sans être traitées et au final , une toux ou autre symptôme que l'on aurait pu enrayer avec un sirop , un sachet , un comprimé , voire un suppo (!),...,va se transformer en pathologie plus grave nécessitant le plus souvent antibio et cortisone ou autre ... Alors vive le sérum phy et le paracétamol !!
YLM
22/02/2018
Nous devrions supprimer la HAS, l'ANSM & les Centres de Pharmacovigilance et les remplacer par UFC-QUECHOISIR.
Ajouter un commentaire