Contre-indication de l’ultra-levure chez les patients immunodéprimés

Suivant une information de l’ANSM, de rares cas de fongémies à Saccharomyces boulardii ont été rapportés chez des patients hospitalisés en état critique ou immunodéprimés ayant reçu des préparations orales d’ULTRA-LEVURE. Dans la majorité des cas, l’évolution a été favorable, mais l’issue a été parfois fatale chez certains patients préalablement en état critique. ULTRA-LEVURE 50 mg et 200 mg gélule et 100 mg sachet sont désormais contre-indiquées chez les patients en état critique ou immunodéprimés. Ces spécialités étaient déjà contre-indiquées chez les patients porteurs d’un cathéter veineux central.
Une lettre a été transmise par le laboratoire Biocodex aux professionnels de santé précisant que les patients à proximité de patients traités par ULTRA-LEVURE peuvent également être à risque de contamination par Saccharomyces boulardii. Une attention particulière doit donc être portée lors de la manipulation de ce produit en présence d’un patient en état critique ou immunodéprimé ou porteur d’un cathéter veineux central ou périphérique, même non traité par ULTRA-LEVURE. Afin d’éviter toute contamination manuportée ou aéroportée par Saccharomyces boulardii, les sachets ou les gélules ne doivent pas être ouverts dans la chambre du patient. Les professionnels de santé doivent porter des gants durant la manipulation de probiotiques, les jeter immédiatement après usage et se laver les mains.

Source : ANSM 19/02/2018
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire