Levothyrox : la justice ordonne une mesure d’expertise médicale

Selon les informations du Parisien, le tribunal administratif (TA) de Montpellier (Hérault) a ordonné, mercredi 15 janvier, une expertise médicale afin de déterminer si les troubles de santé allégués par une jeune femme de 37 ans sont ou pas en lien direct et certain avec la prise du Levothyrox nouvelle formule. L’expert désigné, professeur d’endocrinologie, devra également « indiquer la nature des changements apportés à la formule du Levothyrox et les éléments ayant conduit à ce changement ».
Sandra B., prend depuis de longues années du Levothyrox. Depuis le changement de formule, intervenu fin mars, elle affirme souffrir de nombreux troubles dont une somnolence et un épuisement quotidien ainsi qu’une importante perte de cheveux. Soupçonnant la nouvelle formule du médicament d’être à l’origine de ces effets secondaires, Sandra B. dépose le 12 septembre une requête devant le juge des référés du TA de Montpellier afin d’obtenir une mesure d’expertise. Le ministère des Solidarités et de la Santé s’oppose à cette demande, exposant notamment que les préjudices avancés par la requérante ne sont pas établis et que leur imputabilité à la prise du Levothyrox nouvelle formule n’est pas démontrée. De plus, le ministère estime que cette patiente prend de nombreux autres médicaments susceptibles d’entraîner les effets indésirables décrits. De son côté, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) ne s’est pas opposé à la requête. Mercredi, le TA de Montpellier a donc tranché en faveur de Sandra B en ordonnant une mesure d’expertise médicale. L’endocrinologue pourra s’il le souhaite recourir à l’aide d’un sapiteur pour mener sa mission. 

Source : Le Parisien 19/01/2018
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.