Le Coltramyl® ne sera plus remboursé à partir du 2 janvier

D'après le Journal officiel du 29 novembre, les myorelaxants à base de thiocolchicoside (Coltramyl®) ne seront plus pris en charge par l'Assurance maladie à partir du 2 janvier 2018.
2 arrêtés ministériels indiquant la radiation à partir du 2 janvier 2018 des spécialités à base de thiocolchicoside comme le Coltramyl® et ses génériques ont été publiés mettant en avant un Service Médical Rendu (SMR) jugé insuffisant par la Commission de la transparence.
Le Coltramyl® (thiocolchiocoside) est indiqué dans « le traitement d'appoint des contractures musculaires douloureuses en cas de pathologie rachidienne aiguë à partir de 16 ans ». Disponible en France sous forme orale et injectable, le thiocolchicoside comporte un risque d'altération du génome du patient. « Des études chez l’animal, réalisées à des concentrations proches de celles observées chez l’homme [...] ont montré que l’un de ses métabolites (SL59.0955 aussi appelé M2 ou 3-déméthylthiocolchicine) induit une aneuploïdie, soit un nombre inégal de chromosomes après division cellulaire » indique la lettre adressée aux professionnels de santé par l'ANSM. L'aneuploïdie correspond à une anomalie chromosomique au sein d'une cellule. C'est un facteur de risque d’embryotoxicité, d’avortement spontané, d’altération de la fertilité masculine, et de cancer.

Source : Medisite 06/12/2017
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire