Et pourquoi pas la mode du masque chirurgical en France aussi ?

Le ministère des Solidarités et de la Santé rappelle sur son site les bonnes raisons de porter un masque en cas de maladie contagieuse. Le masque chirurgical (en vente en pharmacie) permet d’éviter la diffusion « directe » des virus et des microbes facilitée en touchant directement une autre personne (en l’embrassant, lui serrant la main…) ou en éternuant ou toussant. Le masque n’empêchant pas la diffusion indirecte par les mains, le lavage régulier des mains reste bien sûr de mise. En cas de toux, fièvre, éternuements… le port du masque est recommandé en particulier lors de contacts, visites à des personnes âgées (à domicile et en maison de retraite…), nourrissons, personnes souffrant de maladies respiratoires, cardiaques ou immunitaires…ou encore lors des rendez-vous dans un établissement de santé ou chez son médecin.
« Traditionnellement » au Japon, on ne partage pas ses microbes au tout venant ! C’est pourquoi, il est normal de porter un masque quand on est malade…Cependant, 30% des Japonais porteraient aussi un masque pour des raisons esthétiques, comme un accessoire de mode ».

Source : Ministère des Solidarités et de la Santé 18/12/2017 
Commentaire
alindust
08/04/2020
La grippette de décembre 2017 n'avait strictement rien à voir avec l'actuelle ! Mon propos s'adressait alors justement à tous ces précurseurs de mesures optimales dès qu'un souffle de vent traverse le pays ! Il ne s'agissait alors pas d'écraser une mouche à coups de marteau. Je maintiens donc ce que je disais alors (dois-je répéter que nous n'étions absolument pas dans la situation présente…) : adapter les mesures aux risques ! Et arrêter de distribuer des antibios au moindre nez qui coule ! D'ailleurs, dès février, jugeant cette crise particulièrement grave, j'ai demandé à mes enfants de s'engager dans un premier relatif confinement 15 jours avant celui ordonné par Macron ; j'ajoutais alors qu'ils devraient se préparer à un confinement de très longue durée... La question n'est donc pas de sortir bretelles, ceinture et parachute à chaque coup de vent qui passe mais plutôt en effet d'anticiper et adapter des mesures ad hoc (Macron a donc perdu 3 semaines précieuses !)
Thomas B.
07/04/2020
alors 2 ans après ? alindust... toujours contre les masques ?
alindust
19/12/2017
et pourquoi pas l'isolement pour tous en salles stériles ? ces innombrables excès de confort (surchauffe des chambres d'enfants...) et de protection (masques, désinfectants et antibios au moindre nez qui coule ou sans justification : lavage excessif des mains...) déployés ces dernières décennies ont pour effet de nous fragiliser tous les jours un peu plus ! résultat : des collègues de travail (jeunes !) se disant fréquemment "malades"....
Ajouter un commentaire