Une pilule numérique révolutionne le suivi de l’observance

Pour la première fois une pilule numérique qui permet aux médecins de voir si leurs patients prennent correctement leur traitement vient d’être autorisée aux États-Unis.
Équipée de capteurs à base de silicone, de cuivre et de magnésium – ingrédients comestibles sans danger – Abilify MyCite, produite par les sociétés japonaise Otsuka Pharmaceutical et californienne Proteus Digital Health, a été approuvée pour le traitement de la schizophrénie, le traitement aigu d’épisodes maniaco-dépressifs associés à des troubles bipolaires et en traitement d’appoint pour la dépression chez l’adulte.
Selon la FDA, la pilule est équipée d’un capteur qui envoie des informations à un patch [collé sur la peau], qui peut ensuite les transmettre [par Bluetooth] à une application sur smartphone ou au soignant qui suit le patient”. Les personnes qui accepteront de prendre cette version numérique du médicament antipsychotique actuellement commercialisé sous la marque Abilify pourront signer un document “autorisant leur médecin et jusqu’à quatre autres personnes, incluant des membres de leur famille, à recevoir les données électroniques montrant la date et l’heure auxquelles les pilules ont été ingérées”. Les commentaires sont nombreux estimant d’un côté que cette pilule pourrait contribuer à améliorer la santé publique, mais pourrait aussi susciter plus de méfiance que de confiance. Il n’existe pour le moment pas de données suggérant que ce type de médicament connecté améliorera l’adhésion des patients à leur traitement. Des études seront menées dès que les ventes auront commencé.
Il existe déjà des capteurs pouvant être utilisés à l’intérieur du corps, mais c’est la première fois qu’ils sont embarqués directement dans une pilule aux principes actifs. Jusqu’à présent, ils étaient encapsulés et pris “à côté” d’un autre médicament.

Source : Courrier Sciences 14/11/2017
Commentaire
JPM
17/11/2017
À la fin du commentaire, à quoi sert-il de préciser « Il n’existe pour le moment pas de données suggérant que ce type de médicament connecté améliorera l’adhésion des patients à leur traitement. Des études seront menées dès que les ventes auront commencé » ???
Ajouter un commentaire