APGIS nouvel assureur des salariés de la pharmacie d’officine

Réunies le 2 octobre en commission mixte paritaire, la CFDT, la CFTC, la CGC, la CGT et la FSPF, organisations syndicales représentatives des salariés, se sont accordées pour recommander l’institution de prévoyance Apgis pour la couverture prévoyance et santé des pharmacies d’officine et de leurs salariés au terme d’un appel d’offres qui a suscité cinq candidatures. Cette recommandation donnera lieu, dans les prochains jours, à un accord de branche qui fera l’objet d’une demande d’extension par un arrêté ministériel. La grande majorité des organisations syndicales a fait le choix de la recommandation, seul dispositif susceptible de sauvegarder les intérêts des entreprises officinales et de leurs salariés (cadres et non cadres). Contrairement à la labellisation, la recommandation permet de bénéficier d’un dispositif de couverture mutualisée des risques piloté par les partenaires sociaux, tant d’un point de vue juridique que financier. Elle autorise également la mise en place de garanties collectives présentant un « degré élevé de solidarité », autrement dit de services proposés aux salariés qui ne sont pas financés par leurs cotisations et reposent sur des mécanismes de solidarité (prise en charge partielle ou totale de la cotisation pour certains salariés ou anciens salariés, politique de prévention ou prestations d’action sociale…). En pratique, les conventions d’assurance qui lient actuellement les pharmacies d’officine à Klésia Prévoyance restent en vigueur jusqu’au 31 décembre 2017. A partir du 1er janvier 2018, chaque officine pourra suivre la recommandation et bénéficier d’un dispositif économiquement avantageux et juridiquement sécurisé, sous réserve d’avoir résilié son engagement auprès de Klésia Prévoyance avant le 31 octobre 2017. 

Source : Communiqué FSPF 03/10/2017
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire