UDGPO / SHOP APOTHEKE : procès gagné mais quelles leçons en tirer ?

Le 11 juillet, le Tribunal de commerce de Paris donnait raison à l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) et à l’Association française des pharmacies en ligne (AFPEL) contre la plus grosse pharmacie en ligne européenne, Shop Apotheke B.V., société hollandaise de 300 millions d’euros de chiffre d’affaires cotée à la bourse de Frankfort.
Plus de 3 millions de flyers publicitaires ont été distribués dans les boîtes aux lettres de consommateurs français par l’intermédiaire de partenaires tels que Zalando, Showroom privé ou encore la Redoute concernant des médicaments bénéficiant d’une AMM française, non soumis à prescription médicale.
L’UDGPO et l’AFPEL se réjouissent que le jugement soit tranché en faveur de la protection du droit français et de la santé publique. Stopper cette démarche et défendre les pharmacies françaises s’est imposé à eux comme une évidence pour éviter à d’autres tel le belge Newpharma de reproduire la démarche mais était-ce vraiment leur rôle quelles que soient leurs compétences acquises en matière juridique ? Une mobilisation forte de la profession et de ses instances représentatives n’aurait-elle pas été plus légitime pour défendre le modèle de la pharmacie française ? Quelle suite sera donnée à la brèche laissée ouverte par le jugement qui condamne la publicité massive jugée « indigne de la profession » mais pas l’acte publicitaire lui-même ? N’est-ce pas à la profession de redéfinir les normes de la communication plutôt qu’à la justice de placer le curseur ? Une vraie concertation sur la communication ne doit pas rester au stade de l’intention et des discussions mais aboutir rapidement. La profession doit évoluer et l’angoisse des pharmaciens trouver réponse dans des actions concrètes menées au-delà des arcanes ministériels et des bureaux administratifs. Union et action sont clairement attendues au cours des prochaines semaines.

 
Source : Conférence de presse UDGPO 07/09/2017
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire