Attention aux fausses ordonnances

C’est le Télégramme qui nous alertait hier sur l’épopée d’un commercial de 46 ans venu de l’Essonne, « à l’allure impeccable » qui aurait présenté des ordonnances trafiquées et sans doute dérobées dans un cabinet médical, dans une quarantaine d’officines à travers la France. « C’est une pharmacienne de Ploemeur dans le Morbihan qui, mercredi dernier, a fini par contacter les forces de l’ordre ». Sur l’ordonnance, qui pour la seule ville de Ploemeur a été présentée dans pas moins de quatre pharmacies le jour de son interpellation, deux boîtes de médicaments à base de morphine. « À chaque fois, il était parvenu à se faire remettre deux ou trois boîtes de produits assimilables à des stupéfiants ». L’imposteur a été interpellé alors qu’il venait chercher sa commande, puis placé en garde à vue. Le médecin concerné a porté plainte. La CPAM et l’ordre des pharmaciens envisageraient de faire de même. Laissé en liberté, il comparaîtra en juillet prochain devant le tribunal de Lorient pour obtention de stupéfiants au moyen d’une ordonnance fictive ou de complaisance.
Commentaire
A.B
14/03/2017
Et le dossier pharmaceutique? Tant qu'il faut demander l'autorisation de la personne, il ne sert à rien.Je ne vois pas ce monsieur accepter le DP. Franchement, le DP chez moi est mort. Il faut le rendre obligatoire. Je ne comprends pas que pour un dossier pareil qui va dans le bon sens, protéger le malade et dénicher les trafiquants , l'autorisation est obligatoire alors que pour des tas de trucs aussi personnels personne n'a droit de s'y opposer. Bizarre comme logique.
Charles
11/03/2017
C'est pour cela que www.alerte-pro-sante.fr existe !!!
jean lamarche
10/03/2017
Impossible de donner un avis sans avoir dans les mains l'original de la prescription. C'est un sujet majeur; si les confrères sont laxistes nous n'aurons plus rien pour justifier notre monopole.
Minne Bernard
10/03/2017
Et le dossier pharmaceutique?
Fraysse Martial
10/03/2017
Les fausses ordonnances sont en augmentation constante, attention plus particulièrement à Acupan, Xgeva er Prolia ( ces derniers prescrits sur des ordonnances volées ou fausses à la posologie de 3 injections par mois!!!) Soyez tous vigilants, j'ai moi même déposé plainte auprès du procureur du pôle santé de Paris. Qu'est ce qu'envisage la cpam?
Ajouter un commentaire