Quelle adhésion des patients hypertendus aux objets connectés ?

Après cinq mois, 63% des patients utilisent encore un bracelet traqueur d'activité, et 60% un tensiomètre connecté. 
Ces chiffres sont les résultats préliminaires de l’étude Sophoc initiée en décembre 2015 par l’UFCV (Union de formation et d’évaluation en médecine cardiovasculaire) menée sur le suivi observationnel de patients hypertendus par les objets connectés.  
50 patients ont été choisis dans toute la France par 12 cardiologues libéraux. Ces patients sont âgés de 56 ans en moyenne, 35% d'entre eux ne connaissaient pas les objets connectés avant de participer à l'étude et près de 8% n'avaient jamais utilisé de smartphone ou de tablette.
Chaque patient a été équipé d'un traqueur d'activité et d'un tensiomètre connecté Withings, achetés par les cardiologues qui ont aussi installé sur le téléphone des patients l'application "Health Mate" afin d'enregistrer et suivre les données à distance. La tension artérielle, le nombre de pas réalisés au quotidien par le patient et son poids ont été collectés et rentrés manuellement. Les patients ont reçu chaque semaine un message d’encouragement à la prise en charge globale de l'hypertension artérielle avec un rappel des mesures hygiéno-diététiques. Le rythme des visites médicales a été maintenu avec pour le patient la liberté d'utiliser ou non les objets connectés. Les résultats de l’étude font apparaître une progression du nombre de pas moyen par jour de 4.467 à 5.785 et une légère baisse de la tension systolique moyenne passant de 136 à 134 mmHg. Pour l’UFCV, on aura montré l’acceptabilité des objets connectés si au bout d’un an, au moins un patient sur deux les utilise encore. 
Les programmes d'éducation thérapeutique nécessitant d'importantes ressources financières et humaines des progrès en termes d'activité physique et de tension, "même faibles", grâce aux objets connectés pourraient avoir un impact sur la santé publique quand on sait que l'hypertension concerne près de 20% de la population.

Source : Etude Sophoc 

 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire