Zika : des peurs et des espoirs!

L’équipe du service des maladies infectieuses de l’hôpital Bichat (Paris) avait déjà démontré que la transmission sexuelle du virus était possible mais une équipe de l’université de Yale vient de montrer que chez la souris, le virus se multipliait dans le vagin pendant plusieurs jours et pouvait survivre dans le sperme pendant 6 mois. Si le même phénomène reste à démontrer chez les humains, Zika n’en devient pas moins une maladie sexuellement transmissible et non plus un virus affectant les femmes enceintes. Cette découverte contient les prémisses d’une  crise sanitaire annoncée où la prévention a tout son rôle à jouer.
Il reste cependant un espoir de traitement. En effet, une équipe de la Florida State University (FSU) a publié dans la revue “Nature Medicine”, un article montrant que deux classes de médicaments, étaient capables de bloquer la multiplication du virus et d’empêcher la mort des cellules quand elles sont utilisées ensemble. Après avoir criblé plus de 6 000 molécules, le niclosamide commercialisé dans le traitement du ténia et l’emricasan, en experimentation dans la fibrose hépatique pourraient être les traitements du futur pour enrayer l’épidémie.  A suivre!
Source : AFP
 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire