Dépression, micronutrition et phytonutrition avec PiLeje

Existe –t-il des solutions non chimiques à la dépression ? 
« Une phytothérapie moderne, reposant sur la physiopathologie de la dépression et sur la connaissance d’actions des différents principes actifs de la plante apporte une solution naturelle et individualisée, une amélioration de la plainte dépressive et de sa prise en charge en psychothérapie. Nous pouvons orienter vers différentes plantes parmi lesquelles le mucuna pour un déficit en dopamine, le griffonia pour un déficit en sérotonine. Le safran et le curcuma seront conseillés pour leurs actions antiinflammatoires cérébrales.» Extrait d’interview, Marc Beck, médecin généraliste, phytothérapeute, micronutritionniste, CES de psychologie médicale, DU de maladies psychosomatiques.
 
Pour rappel, 20% des français ont été ou seront dépressifs et la dépression touche chaque année 3 millions de personnes en France avec une prévalence 2 fois plus importante chez les femmes. La dépression est encore la première cause de suicide (70% des décès par suicide). Si les antidépresseurs restent le traitement des dépressions sévères, c’est plus discutable sur les dépressions légères et modérées où la psychothérapie mais aussi la phytothérapie, l’hygiène des rythmes et une alimentation adaptée ont aussi prouvée leur efficacité scientifique. PiLeJe offre aujourd’hui avec sa gamme Phytostandard des compléments alimentaires à base d’extraits biologiques de rhodiole, griffonia, valériane, plus une association de rhodiole et safran, le rhodiole aidant l’organisme à s’adapter au stress émotionnel et à améliorer l’humeur. Formag, du même laboratoire fondateur de la micronutrition, contribue grâce au magnésium au fonctionnement naturel du système nerveux et à une diminution de la fatigue.   

Source : Communiqué PiLeJe et http://www.pileje-micronutrition.fr/

 
Commentaire
lapeyre monique
10/10/2016
Intéressant car depuis plusieurs années quand arrive le mois d'octobre je suis mal dans ma peau et un demi CELEBREX est pour moi la solution.J'ai 77 ans et veuve depuis 4 ans :pourtant je pratique de l'aqua-gym de la gym sénior et participe à une chorale dont le programme classique demande.. du travail. Comment expliquer cela?
Ajouter un commentaire