Début des actions de groupe dans l'affaire Dépakine

Faisant suite à la parution du décret autorisant les actions de groupe, les parents d'enfants victimes de l'anti-épileptique Dépakine vont lancer la première action de groupe contre Sanofi pour « manquement à l'obligation d'information » de la part du laboratoire. L’Association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsivant (Apesac), déposera une procédure (environ quinze dossiers actuellement) qui s’ajoutera aux autres procédures judiciaires engagées : hormis les poursuites au civil, six plaintes pénales ont été déposées par des familles, rejointes la semaine dernière par l'Apesac, qui s'est constituée partie civile.

Source : AFP
 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire