Après Leclerc : Carrefour ...

C’est un autre géant qui vient lancer son offre de parapharmacie en « drive » : Le groupe Carrefour.
Dès ce mois ci ce sont 6 nouveaux univers / 2 000 nouveaux produits (soins du visage et du corps, capillaires, dentaires, produits pour bébé, compléments alimentaires et premiers soins) viendront rejoindre les pages du site web de la marque.
 
Là encore, les docteurs en pharmacie de Carrefour seront joignables par téléphone pour accompagner les nouveaux « e-clients » qui retireront leurs produits via les bornes drive des supermarchés équipés.
 
Commentaire
pw
21/04/2017
Les patients sont de moins en moins satisfaits de ces produits de "parapharmacie" qui ont une composition chimique complexe et proche des marques GMS, d'ailleurs c'est souvent le groupe l'Oréal ou équivalent qui les produisent. Ces gammes de produits avec la succession des scandales n'ont pas d'avenir et les pharmaciens devraient les boycotter progressivement. Retour à des formules simples, du fait maison avec des produits naturels et BIO= valeur ajoutée, image améliorée, marge retrouvée....
cs
02/05/2016
Triste réalité pour ceux qui subissent. Cependant, l'heure est plutôt à l'action. Je vous propose un lien qui reprend ce sentiment (passer directement aux 2 derniers paragraphes): http://www.duperrin.com/2016/02/03/uberisation-business-taxisation-client/ Je ne laisse personne me souhaiter bon courage, je pense toutefois que certains en ont besoin. Amitiés.
sylvie 77
22/04/2016
Tout a fait d'accord avec ces commentaires, moi aussi je commence à être sélective dans mon référencement: exit les dispositifs médicaux qui n'apportent rien, et les gammes de dermo-cosmétiques avec des marges presque nulles si on veut les vendre. Nous devrions être un réseau fort et lancer un boycott national pendant 6 mois de toutes les labos qui partent en drive, je pense qu'ils nous tiendraient un autre discours que : "on ne peut pas refuser la vente aux GMS"...ce serait bien qu'un mouvement comme "pharmaciens en colère" nous lancent ce défi, je suis persuadée que le jeu en vaut la chandelle et que nous serions nombreux à suivre.
ba
21/04/2016
c evident
Pierre T
21/04/2016
Il est vrai que nous nous sommes focalisé sur MEL, en oubliant qu'il ne représentait pas toute la GMS ... Si Carrefour se joint à la bagarre, c'est bien que les jeux sont faits. Un grand merci à nos pharmaciens discounters qui ,sous couvert de lutter contre la grande distribution, et d'écraser au passage la concurrence,lui auront bien facilité la tâche.Or sur le plan de la logistique et des moyens financiers ils ne pèsent rien face à Carrefour et Leclerc qui ,après leur avoir laissé nettoyer le terrain à leur place, les écraseront d'un seul coup d'un seul . Tactiquement c'est bien joué . César n'aurait pas fait mieux par la menace et les flatteries avec les chefaillons barbares ...Personnellement, pharmacien rural de proximité, çà ne changera strictement rien à mes ventes de parapharmacie ,ou plutôt çà me fera à peu prêt le même effet qu'en son temps la perte des eaux minérales ou des couches BB ... Donc plutôt une bonne nouvelle pour les vrais pharmaciens qui pourront se consacrer exclusivement à leur mission de santé publique . Les autres iront se prosterner devant leurs vainqueurs ...
cbailly
21/04/2016
oui d accord pour supprimer le terme pharmacie dans parapharmacie...que les labos trouvent 1 autre terme marketing paratruc,paramuche etc...il est certain que les grosses officines ayant 1 ventilation TVA de leurs ventes fortement axée sur les taux 10% & 20% vont en souffrir ; suivra l'ouverture du monopole sur le médicament vendu sans prescription ; pas réjouissant non plus . c'était l'avis d'1 officine de quartier , son activité en baisse & sa trésorerie tendue comme 1 s...... salutations
cf
21/04/2016
Les clients des grosses officines discounts de la région parisienne et autres ( que l'on voit vantées tous les mois au journal télévisé) n'auront pas à faire 50 Km pour s'approvisionner..... tant mieux pour eux. Je ne vais pas pleurer pour la perte de ces marques, et car me concentre déjà sur les marques de groupement exclusives à la pharmacie et voir ces " confrères " en situation de quasi monopole de cette para (avec des remises scandaleuses), paniquer un peu ne me déplait pas.. Avène, La Roche-Posay, Bioderma Etc.... vont perdre de très nombreux points de vente puisque on ne les trouvera plus en pharmacie (devenu lieux de dépannage, ce qui est déjà le cas dans certaines régions, avec la présence de nos discounters officinaux). Donc, pour lancer leurs nouveaux produits, ces marques ne pourront plus se servir de l'image des officinaux et de leurs expertises...Cette parapharmacie est donc morte... Conclusion : Je demande solennellement à l'Ordre et aux syndicats de faire supprimer ce terme de parapharmacie ,qui n'a plus rien à voir avec les pharmacies, ainsi que l'obligation des GMS d'avoir un pharmacien pour vendre ces produits : Ces diplômés justifieront tôt ou tard la vente des médicaments en grande surface.... Si quelqu'un n'est pas d'accord avec ces conclusions, il est suicidaire.. Donc au travail législatif , et vite..
Ajouter un commentaire