Leclerc, un pas de plus

Le 6 avril prochain, l’enseigne Leclerc va se lancer dans la vente de produits de parapharmacie en ligne. C’est ce qu’a annoncé Michel-Edouard Leclerc sur l’antenne de BFM Business et son offre pourrait même aller jusqu’à des produits « frontière » tels la vitamine C, des compléments alimentaires, etc. Selon le président de l’enseigne, il y aurait de la place pour tout le monde dans ce secteur.

Cet exercice était également l’occasion de relancer son cheval de bataille : « la loi autorise les pharmaciens à vendre des médicaments sur internet alors que je n'aurais pas le droit de vendre des produits frontières avec des pharmaciens diplômés ».
 
Commentaire
beatrice cassaigne cier
11/02/2016
à JPM j adhère ; avec quelques p..... de moins ( mais avec les p..... , ça parle mieux aux orbitaux ) beatrice cassaigne cier
del stif
06/02/2016
Beaucoup de bonnes remarques dans ces commentaires. Comme à chaque réforme de la profession, chaque modification de notre monopole, nous nous adapterons. Nous sommes tous des Docteurs en pharmacie, ce qui implique nécessairement que nous ayons suivi des études universitaires de 3èm cycle. Je ne veux en aucun cas dire que suivre des hautes études signifie obligatoirement être intelligent. Cependant, il serait dommage de penser que notre parcours ne nous permette pas d'améliorer nos facultés d'adaptation. Faisons-nous confiance ! Et surtout, restons positifs ! Confraternellement, SBE
JPM
03/02/2016
@FD ! …………A priori je ne te connais pas et tu n’es pas un confrère – c’est toi qui le dit. A moins que tu ne sois schizophrène, cela arrive hélas assez souvent dans la profession. On va donc parler sans détour. Tu ignores la marge qui est la nôtre et tu répètes bêtement « 35% ». C’était vrai jusqu’en………1974 - on parle de marge brute évidemment, au « cul du camion » pour être plus précis. J’y étais et je peux t’en parler savamment, alors écoute la suite. Il y a eu les baisses sous Raymond Barre, ça ne nous rajeuni pas et paix à son âme. La marge brute est arrivée actuellement aux alentours des 20%. Comme tu es astucieux, tu sais que les gens ne se servent pas tout seul « au cul du camion » précédemment cité, comme le font des enfants de Calcutta à l’entrée de la déchetterie. Ça, c’est ce qu’on appelle la DELIVRANCE. La délivrance avec le tiers-payant coûtent cher, très cher. Elle engage notre RESPONSABILITE (excuse-moi de t’agresser avec ce mot que tu dois ignorer). Que reste-t-il ? Les salaires bien sûr, mais il y a aussi l’EDF, le téléphone, l’eau, le gaz, le chauffage. Tout comme toi - tu vois on n’est pas si différents. Il y a aussi les abonnements : toi « Gala » ou « Ça m’intéresse », nous une dizaine de publications papier ou .pdf. Si tu as le privilège d’être également un « nanti », tu dois aussi avoir un putain d’échéancier pour le remboursement de ton logement – nous c’est pour notre officine. Et comme on est « doublement nantis » on a également un autre putain d’échéancier pour notre logement – tout comme toi mon ami. Alors tu vois pour être honnête, je ne te prends pas pour une « vache à lait », mais pour un aigri qui répète bêtement des choses qu’il a entendu ou lu dans les mauvais journaux ou sur internet sur les mauvais sites où l’on décrit également l’anatomie des extraterrestres et la date exacte de la fin du monde (31.12.1999 à minuit, selon mes dernières sources). Bon voilà, on pourrait continuer en paraphrasant opportunément Michel Audiard lorsqu’il parlait de certains qui « s’ils étaient sur orbite, n’auraient pas fini de tourner ».
G B
03/02/2016
Réponse a FD : les pharmaciens sont loin de prendre leurs clients pour des vaches à lait . Ils assurent , par l'instauration du TP, l'avance des soins prescrits par les médecins avec une surcharge de travail non rémunérée . La marge sur les médicaments remboursables se situe à environ 23 pour cent , honoraires inclus . Celà représente 80 à 85 pour cent de l'activité des officines . La part des médicaments OTC ( grand public) représente 6 à 8 pour cent du CA des pharmacies . Le reste , nommée parapharmacie , est déja soumis à concurrence . Les prix des médicaments vendus en France , y compris les OTC , sont parmi les moins chers d'Europe . MEL ne s'intéresse qu'aux médicaments OTC et ceux qui ne nécessitent pas de prescription . Dans un premier temps il cassera les prix pour mieux les remonter par la suite quand les habitudes des consommateurs seront prises . Non la plus part des pharmaciens ne sont pas à fete et leurs conditions d'exercice se dégradent de jour en jour par des diminutions de prix imposés par l' état et des contraintes de plus en plus nombreuses . MEL se fiche bien de la santé des français . Le conseil , le suivi des patients ne lui posent pas de problème .Cet affairiste , sans scrupule , a pour seul objectif d'étendre son empire dans tous les domaines sans état d'ame . Il est pret à employer des pharmaciens dont les 6 ans études seront réduits à remplir des rayons et à obéir à sa politique de vente , La santé mérite un peu mieux que ce marchandage et cette démagogie outrancière . Mais après tout on a toujours le choix entre la qualité et la médiocrité . Il parait que ça s'appelle la liberté ...
Olivier G
03/02/2016
@FD, le plus triste dans tout cela, c'est que les CONSOMMATEURS sont incapables de se rendre compte que MEL est le roi de la marge compensée et qu'ils payent très cher en pensant faire des économies !!
Olivier G
02/02/2016
FD avec MEL, le consommateur comme l'appelez si bien, finira à l'hôpital et remplira les statistiques de la iatrogénie. Si c'est là votre souhait....
FD
02/02/2016
Quand on voit que les pharmaciens tournent avec 35% de marge en moyenne sur la vente des médicaments, on peut se dire que oui, ils ont à craindre pour leur commerce avec MEL qui veut s'implanter sur le marché. Car s'il vient à réussir son affaire, nos chers amis pharmaciens ne seront plus à la fête et c'est bien le consommateur/patient qui en sortira vainqueur. Arrêtez de nous prendre pour des vaches à lait comme le font les chauffeurs de taxis et remettez vous en cause Mrs.
AB
01/02/2016
Je pense exactement comme le confrère CF et je vais même un peu plus loin. Ces pharmaciens discounters jouent les gros bras vis â vis de la pharmacie éthique et de proximité parce qu'ils sont protégés par le monopole .Le jour où le monopole sur l'OTC sautera ( c'est juste une question de mois)ils seront balayés par Leclerc, Carrefour et autre Auchan. L'avantage de ces mastodontes de la distribution pour nous ,c'est qu'ils n'exécuteront pas d'ordonnance .Donc ,retour des malades vers la pharmacie de proximité si elle a survécu à la rapacité des pharmacies discounters .
veronique colin
01/02/2016
toutes les pharmacies et surtout les plus reculées , sont touchés par la vente à distance. La maman isolée a tout intérêt à faire venir son lait premier age par collissimo , avec ses tétines et biberons , ensuite , elle entre dans un fichier et est donc sollicitée régulièrement. De même pour nos septuagénaires , tous internautes avertis maintenant pour leurs compléments alimentaires ( arthrose , cholesterol , etc etc ) Personne actuellement ne sait quantifier les ventes de parapharmacies par internet . Mais au vu de la croissance annuelle à 2 chiffres d' un site comme 1001 pharmacies , nous avons TOUS beaucoup de soucis à nous faire .
Liliane CAMOUILLY
01/02/2016
Suite logique de l'émission de M6 concernant la rémunération des pharmaciens, leur exercice, en un mot le fait q'ils exercent une profession réglementée. Cherchez l'erreur!!!!!!
JPM
01/02/2016
Si Leclerc fait - ou veut faire - un pas de plus, c'est parce que depuis longtemps (années 80), nous avons fait des pas en arrière. Combien d'entre nous sont resté des vrais professionnels capables de déconseiller et/ou refuser une vente bidon. Combien d'entre nous sont devenus des relais des "VU A LA TV", des "VENTE EN PARAPHARMACIE ET PHARMACIE"? Combien d'entre nous sont devenus des petits ou moyens commerçants? Combien d'entre nous ont gardé leur intégrité, ne se fiant qu'aux VRAIS MÉDICAMENTS (AVEC AMM)? Combien d'entre nous ont gardé la tête froide et ne sont pas devenus des têtes de gondoles? Combien répondront à cette question? Je pense que ce post ne sera pas suivi de beaucoup d'adeptes.
cf
01/02/2016
Bravo, à Leclerc ,qui va remettre les pendules à l'heure en cassant le monopole, ce qui fera revenir les patients dans les officines de proximité, au lieu d'enrichir nos pharmaciens discounters qui détruisent le réseau..Il y a bien longtemps que la vente de la para et des produits frontières, voir de certains médicaments est réservée aux plus nantis...Les pharmaciens de province en campagne, ne connaissent pas encore ce phénomène, si on regarde les commentaires des forums, mais ça viendra.
JPM
01/02/2016
WHAT'S NEW ?????????????????? Ça fait belle lurette que les épicerie et supermarché vendent de la vitamine C et des pseudo-médicaments "miracles", "anti-âge", "extraordinaires", etc........Et que nous, nous vendons et CAUTIONNONS DES MERDES (Somatoline: ça marche etc...). De quoi se plaint-on? D'une ambiguïté sémantique que nous avons laissé se développer la "PARA-PHARMACIE" les "MÉDECINES DOUCES".
turpin nicolas
01/02/2016
il n'arrêtera jamais, laissons le perdre son temps.... attachons nous à nous différencier de lui en proposant plus de services que de prix bas....
guy lambert
01/02/2016
a partir d'une pharmacie physique ,donc avec une licence: il ne nous dit pas tout MEL
Gerling Kolmer
01/02/2016
MEL n'a aucun scrupule , aucune valeur ...mais n'emportera rien , je dis bien rien dans l'au- delà . Il n'est humain que dans les épreuves ...sa santé , c'est comme la nôtre ... Un jour peut être fera t il le bilan , pour l'instant brasser des billets et écraser les autres , telles sont ses vraies valeurs cachées . Je suis sûre qu'il aimerait être réincarnée en pharmacien ! Trop tard ...plus de place pour lui !!!
Bernard Schneider
01/02/2016
MEL n'est pas un mauvais cheval, mais c'est quand-même un ongulé!
Ajouter un commentaire