Les substituts nicotiniques inefficaces ?

Une récente étude publiée lundi par le Tobacco control met en cause l’efficacité des substituts nicotiniques dans l’arrêt du tabac. Dans le détail, cette étude inclut une cohorte de 800 personnes qui venaient d’arrêter de fumer en 2001. Ils ont ensuite été  interrogés 3 fois tous les 2 ans sur leurs habitudes : reprise ou non de la cigarette, utilisation de substituts, consultation d’un médecin ou non, etc. A chaque période de questionnement, près d’un tiers de la cohorte avait repris la cigarette, sans différence significative sur le facteur « utilisation des substituts », ou « l’aide ou non d’un professionnel de santé ». Pour l’équipe du Dr Gregory CONNOLLY qui a mené cette étude, les substituts nicotiniques ne sont pas plus efficaces dans l’arrêt du tabac à long terme. Ces résultats suscitent de vives réactions, notamment celle d’Yves MARTINET, pneumologue et président du Comité national contre le tabagisme, qui met en avant une étude réalisée sur une cohorte plus large et pour laquelle il ressort une multiplication par deux le taux de réussite d’arrêt du tabac avec les substituts. Par ailleurs, il recommande une prescription adaptée avec des formes différentes de substituts associée à une thérapie cognitivo-comportementale.
Source : Le Figaro Santé, 10 janvier 2012

Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires