| ▼PUBLICITÉ
Celtiblog-Facebook-Twitter
CresanteExpert
▲ PUBLICITÉ
mercredi 3 septembre 2014

Conseils au comptoir Conseils au comptoir


Éditorial pédagogique détaillant le plus souvent une pathologie ou un syndrome susceptible d’être rencontré à l’officine. Il peut également s’agir d’un sujet d’actualité de pratique professionnelle.

Les sources des informations utilisées sont citées en bas de chaque article. Ces liens permettent également d'approfondir le sujet.

Conseil au comptoir
LA DEPRESSION

La dépression est l'un des troubles psychologiques les plus fréquents. On estime que sa prévalence à un an varie entre 5 et 15%. Les conséquences de la dépression, qu'elles soient médicales, sociales ou économiques, font de cette maladie un problème de santé publique. En France, on estime que seul un tiers des patients dépressifs est efficacement traité.

DÉFINITION
La dépression est un état psychique pathologique, plus ou moins durable, caractérisé par une tristesse inhabituelle, par une perte d’intérêt et de plaisir, et par un ralentissement de l'activité intellectuelle et motrice.

CAUSES
On ne connait pas les causes exactes de la dépression mais on distingue :
- les dépressions réactionnelles qui font suite à toute situation nécessitant de la part de l’individu une adaptation (divorce, abandon, licenciements…),
- les dépressions secondaires, déclenchées par une maladie comme une modification hormonale,
- les dépressions endogènes, en partie héréditaires, elles se caractérisent par des douleurs psychiques importantes,
- la dépression secondaire à des troubles psychiatriques comme une névrose ou une psychose.
Un certain nombre de facteurs favorisant la maladie ont également pu être identifiés :
- le facteur héréditaire : les personnes dont les parents proches souffrent ou ont souffert d'une dépression sont plus susceptibles d'en être atteintes,
- le facteur biochimique : les neurotransmetteurs auraient un rôle à jouer notamment la sérotonine et la noradrénaline,
- les facteurs liés à l'environnement : facteurs saisonniers, perte d’un être cher…

SYMPTÔMES
Typiquement, la dépression est caractérisée par plusieurs symptômes :
- Symptômes psychiques :
    - tristesse,
    - anxiété,
    - troubles cognitifs.
- Symptômes comportementaux :
    - difficulté à se concentrer,
    - irritabilité,
    - troubles du comportement alimentaire,
    - asthénie (épuisement physique et psychique),
    - pensées morbides voire suicidaires.
- Symptômes physiques :
    - perte de poids en rapport avec l’anorexie,
    - troubles du sommeil,
    - troubles de la libido,
    - troubles digestifs.

DIAGNOSTIC
La dépression, difficile à caractériser, ne pourra être diagnostiquée que par un médecin. Celui-ci interrogera le patient : Eprouvez-vous une tristesse inhabituelle, très douloureuse, qui perturbe votre vie quotidienne ? Avez-vous perdu votre intérêt pour la plupart des choses, comme les loisirs, le travail ou les activités qui vous plaisent habituellement ?...
Les réponses lui permettront de savoir s’il s’agit d’une véritable dépression ou d’une simple baisse de moral.

TRAITEMENTS
La dépression peut être traitée grâce à la psychothérapie. Elle permet de mieux gérer la maladie, de réduire ses symptômes et leurs conséquences, de donner du sens à ce que l’on vit et de pouvoir envisager de nouveaux projets.
Le traitement peut également se faire par des médicaments antidépresseurs qui ont pour objectifs de réduire significativement les symptômes dépressifs et leurs conséquences dans la vie quotidienne.
Il existe d’autres types de traitements :
- les thérapies comportementales et cognitives,
- la sismothérapie ou électrochoc (utilisée en dernier recours),
- l’utilisation de lithium comme stabilisateur d’humeur 
Concernant le Millepertuis, un antidépresseur végétal, l'AFSSAPS estime que les compléments alimentaires qui en contiennent ne doivent pas être utilisés pour les épisodes dépressifs caractérisés, même d’intensité légère. Bien qu’en vente libre en France, il ne doit en aucun cas être pris comme une sorte de « tisane antidépressive ».

PRÉVENTION ET CONSEILS À L’OFFICINE
Une simple amélioration de l’hygiène de vie peut avoir un réel impact en cas de dépression légère. Ainsi, les conseils suivants pourront être d’une grande utilité à vos patients. Vous pouvez conseiller à vos patients :
- d’arrêter la consommation de toxiques comme le cannabis et l'alcool qui ont un effet délétère sur le moral et la motivation,
- de réduire les prises d'excitants qui peuvent aggraver les signes anxieux,
- d’organiser leurs journées en se fixant des objectifs réalisables,
- de ne pas hésiter à faire appel à leur entourage proche pour les aider ou les réconforter, s’ils en éprouvent le besoin,
- de pratiquer régulièrement une activité sportive qui a un rôle très bénéfique sur le seuil d'anxiété et l'humeur,
- d’essayer de prendre (ou de reprendre) une activité qui leur plaît et les détend (jardinage, activité musicale, activité manuelle...)
- de pratiquer une méthode de relaxation (yoga, sophrologie...) en essayant d'y consacrer quelques minutes tous les jours.
Enfin, en cas de doute sur l’état de santé du patient, n’hésitez pas à l’orienter vers un médecin !


SITES WEB
http://www.info-depression.fr/
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_767572/ald-n-23-troubles-depressifs-recurrents-ou-persistants-de-ladulte
vendredi 18 décembre 2009
twitter
Commentaires
Dernière mise à jour 18/12/2009 10:38:23
LA DEPRESSION

La dépression est l'un des troubles psychologiques les plus fréquents. On estime que sa prévalence à un an varie entre 5 et 15%. Les conséquences de la dépression, qu'elles soient médicales, sociales ou économiques, font de cette maladie un problème de santé publique. En France, on estime que seul un tiers des patients dépressifs est efficacement traité.

DÉFINITION
La dépression est un état psychique pathologique, plus ou moins durable, caractérisé par une tristesse inhabituelle, par une perte d’intérêt et de plaisir, et par un ralentissement de l'activité intellectuelle et motrice.

CAUSES
On ne connait pas les causes exactes de la dépression mais on distingue :
- les dépressions réactionnelles qui font suite à toute situation nécessitant de la part de l’individu une adaptation (divorce, abandon, licenciements…),
- les dépressions secondaires, déclenchées par une maladie comme une modification hormonale,
- les dépressions endogènes, en partie héréditaires, elles se caractérisent par des douleurs psychiques importantes,
- la dépression secondaire à des troubles psychiatriques comme une névrose ou une psychose.
Un certain nombre de facteurs favorisant la maladie ont également pu être identifiés :
- le facteur héréditaire : les personnes dont les parents proches souffrent ou ont souffert d'une dépression sont plus susceptibles d'en être atteintes,
- le facteur biochimique : les neurotransmetteurs auraient un rôle à jouer notamment la sérotonine et la noradrénaline,
- les facteurs liés à l'environnement : facteurs saisonniers, perte d’un être cher…

SYMPTÔMES
Typiquement, la dépression est caractérisée par plusieurs symptômes :
- Symptômes psychiques :
    - tristesse,
    - anxiété,
    - troubles cognitifs.
- Symptômes comportementaux :
    - difficulté à se concentrer,
    - irritabilité,
    - troubles du comportement alimentaire,
    - asthénie (épuisement physique et psychique),
    - pensées morbides voire suicidaires.
- Symptômes physiques :
    - perte de poids en rapport avec l’anorexie,
    - troubles du sommeil,
    - troubles de la libido,
    - troubles digestifs.

DIAGNOSTIC
La dépression, difficile à caractériser, ne pourra être diagnostiquée que par un médecin. Celui-ci interrogera le patient : Eprouvez-vous une tristesse inhabituelle, très douloureuse, qui perturbe votre vie quotidienne ? Avez-vous perdu votre intérêt pour la plupart des choses, comme les loisirs, le travail ou les activités qui vous plaisent habituellement ?...
Les réponses lui permettront de savoir s’il s’agit d’une véritable dépression ou d’une simple baisse de moral.

TRAITEMENTS
La dépression peut être traitée grâce à la psychothérapie. Elle permet de mieux gérer la maladie, de réduire ses symptômes et leurs conséquences, de donner du sens à ce que l’on vit et de pouvoir envisager de nouveaux projets.
Le traitement peut également se faire par des médicaments antidépresseurs qui ont pour objectifs de réduire significativement les symptômes dépressifs et leurs conséquences dans la vie quotidienne.
Il existe d’autres types de traitements :
- les thérapies comportementales et cognitives,
- la sismothérapie ou électrochoc (utilisée en dernier recours),
- l’utilisation de lithium comme stabilisateur d’humeur 
Concernant le Millepertuis, un antidépresseur végétal, l'AFSSAPS estime que les compléments alimentaires qui en contiennent ne doivent pas être utilisés pour les épisodes dépressifs caractérisés, même d’intensité légère. Bien qu’en vente libre en France, il ne doit en aucun cas être pris comme une sorte de « tisane antidépressive ».

PRÉVENTION ET CONSEILS À L’OFFICINE
Une simple amélioration de l’hygiène de vie peut avoir un réel impact en cas de dépression légère. Ainsi, les conseils suivants pourront être d’une grande utilité à vos patients. Vous pouvez conseiller à vos patients :
- d’arrêter la consommation de toxiques comme le cannabis et l'alcool qui ont un effet délétère sur le moral et la motivation,
- de réduire les prises d'excitants qui peuvent aggraver les signes anxieux,
- d’organiser leurs journées en se fixant des objectifs réalisables,
- de ne pas hésiter à faire appel à leur entourage proche pour les aider ou les réconforter, s’ils en éprouvent le besoin,
- de pratiquer régulièrement une activité sportive qui a un rôle très bénéfique sur le seuil d'anxiété et l'humeur,
- d’essayer de prendre (ou de reprendre) une activité qui leur plaît et les détend (jardinage, activité musicale, activité manuelle...)
- de pratiquer une méthode de relaxation (yoga, sophrologie...) en essayant d'y consacrer quelques minutes tous les jours.
Enfin, en cas de doute sur l’état de santé du patient, n’hésitez pas à l’orienter vers un médecin !


SITES WEB
http://www.info-depression.fr/
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_767572/ald-n-23-troubles-depressifs-recurrents-ou-persistants-de-ladulte
Commentaires
Xavier LE ROUX
18/12/2009 15:46:46

Quand je vois nos comptes de résultats, on va manger notre stock de Bonbons Rores pour avoir plein de bonnes idées... Aller salut les gags...Un pigeon Noël parmi d'autres...

 
 
Imprimer
Dernière mise à jour 18/12/2009 10:38:23
LA DEPRESSION

La dépression est l'un des troubles psychologiques les plus fréquents. On estime que sa prévalence à un an varie entre 5 et 15%. Les conséquences de la dépression, qu'elles soient médicales, sociales ou économiques, font de cette maladie un problème de santé publique. En France, on estime que seul un tiers des patients dépressifs est efficacement traité.

DÉFINITION
La dépression est un état psychique pathologique, plus ou moins durable, caractérisé par une tristesse inhabituelle, par une perte d’intérêt et de plaisir, et par un ralentissement de l'activité intellectuelle et motrice.

CAUSES
On ne connait pas les causes exactes de la dépression mais on distingue :
- les dépressions réactionnelles qui font suite à toute situation nécessitant de la part de l’individu une adaptation (divorce, abandon, licenciements…),
- les dépressions secondaires, déclenchées par une maladie comme une modification hormonale,
- les dépressions endogènes, en partie héréditaires, elles se caractérisent par des douleurs psychiques importantes,
- la dépression secondaire à des troubles psychiatriques comme une névrose ou une psychose.
Un certain nombre de facteurs favorisant la maladie ont également pu être identifiés :
- le facteur héréditaire : les personnes dont les parents proches souffrent ou ont souffert d'une dépression sont plus susceptibles d'en être atteintes,
- le facteur biochimique : les neurotransmetteurs auraient un rôle à jouer notamment la sérotonine et la noradrénaline,
- les facteurs liés à l'environnement : facteurs saisonniers, perte d’un être cher…

SYMPTÔMES
Typiquement, la dépression est caractérisée par plusieurs symptômes :
- Symptômes psychiques :
    - tristesse,
    - anxiété,
    - troubles cognitifs.
- Symptômes comportementaux :
    - difficulté à se concentrer,
    - irritabilité,
    - troubles du comportement alimentaire,
    - asthénie (épuisement physique et psychique),
    - pensées morbides voire suicidaires.
- Symptômes physiques :
    - perte de poids en rapport avec l’anorexie,
    - troubles du sommeil,
    - troubles de la libido,
    - troubles digestifs.

DIAGNOSTIC
La dépression, difficile à caractériser, ne pourra être diagnostiquée que par un médecin. Celui-ci interrogera le patient : Eprouvez-vous une tristesse inhabituelle, très douloureuse, qui perturbe votre vie quotidienne ? Avez-vous perdu votre intérêt pour la plupart des choses, comme les loisirs, le travail ou les activités qui vous plaisent habituellement ?...
Les réponses lui permettront de savoir s’il s’agit d’une véritable dépression ou d’une simple baisse de moral.

TRAITEMENTS
La dépression peut être traitée grâce à la psychothérapie. Elle permet de mieux gérer la maladie, de réduire ses symptômes et leurs conséquences, de donner du sens à ce que l’on vit et de pouvoir envisager de nouveaux projets.
Le traitement peut également se faire par des médicaments antidépresseurs qui ont pour objectifs de réduire significativement les symptômes dépressifs et leurs conséquences dans la vie quotidienne.
Il existe d’autres types de traitements :
- les thérapies comportementales et cognitives,
- la sismothérapie ou électrochoc (utilisée en dernier recours),
- l’utilisation de lithium comme stabilisateur d’humeur 
Concernant le Millepertuis, un antidépresseur végétal, l'AFSSAPS estime que les compléments alimentaires qui en contiennent ne doivent pas être utilisés pour les épisodes dépressifs caractérisés, même d’intensité légère. Bien qu’en vente libre en France, il ne doit en aucun cas être pris comme une sorte de « tisane antidépressive ».

PRÉVENTION ET CONSEILS À L’OFFICINE
Une simple amélioration de l’hygiène de vie peut avoir un réel impact en cas de dépression légère. Ainsi, les conseils suivants pourront être d’une grande utilité à vos patients. Vous pouvez conseiller à vos patients :
- d’arrêter la consommation de toxiques comme le cannabis et l'alcool qui ont un effet délétère sur le moral et la motivation,
- de réduire les prises d'excitants qui peuvent aggraver les signes anxieux,
- d’organiser leurs journées en se fixant des objectifs réalisables,
- de ne pas hésiter à faire appel à leur entourage proche pour les aider ou les réconforter, s’ils en éprouvent le besoin,
- de pratiquer régulièrement une activité sportive qui a un rôle très bénéfique sur le seuil d'anxiété et l'humeur,
- d’essayer de prendre (ou de reprendre) une activité qui leur plaît et les détend (jardinage, activité musicale, activité manuelle...)
- de pratiquer une méthode de relaxation (yoga, sophrologie...) en essayant d'y consacrer quelques minutes tous les jours.
Enfin, en cas de doute sur l’état de santé du patient, n’hésitez pas à l’orienter vers un médecin !


SITES WEB
http://www.info-depression.fr/
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_767572/ald-n-23-troubles-depressifs-recurrents-ou-persistants-de-ladulte
Commentaires
Xavier LE ROUX
18/12/2009 15:46:46

Quand je vois nos comptes de résultats, on va manger notre stock de Bonbons Rores pour avoir plein de bonnes idées... Aller salut les gags...Un pigeon Noël parmi d'autres...

 
OpenHealth-allergies
▲ PUBLICITÉ