Neuf avis favorables pour de nouvelles AMM

Le comité européen des médicaments à usage humain (Committee for Medicinal Products for Human Use) a récemment rendu neuf avis favorables pour l’octroi d’AMM ainsi que 6 avis favorables pour des extensions d’indication.
Ces nouvelles AMM concernent :
-          Tagrisso (osimertinib) dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC).
-          Portrazza (necitumumab) également dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC).
-          Feraccru (maltol ferrique) dans le traitement de l’anémie due à une carence en fer chez les patients présentant une maladie inflammatoire chronique du tube digestif.
-          Zurampic (lesinurad) dans le traitement de l’hyperuricémie.
-          Vaxelis, vaccin hexavalent contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’hépatite B et les infections invasives à Haemophilus influenzae de type B.
-          Iblias et Kovaltry (octocog alfa) dans le traitement et la prophylaxie des hémorragies chez les patients atteints d’une hémophilie A.
-          Caspofungine Accord (caspofungine) dans le traitement des infections fongiques. (médicament générique)
-          Neofordex (dexamethasone) dans le traitement du myélome multiple symptomatique.
 
Les extensions d’indication concernent :
-          Brilique (ticagrelor), en association avec l’acide acétylsalicylique (AAS), dans la prévention des événements athérothrombotiques chez les patients adultes ayant des antécédents d’infarctus du myocarde et un risque élevé de développer un événement athérothrombotique.
-          Nplate (romiplastim) dans le traitement du purpura thrombocytopénique idiopathique (PTI) chez les patients adultes, splénectomisés ou non, qui sont résistants aux autres traitements.
-          Revolade (eltrombopag/eltrombopag olamine) dans le traitement du purpura thrombocytopénique idiopathique (PTI) chez les patients adultes, splénectomisés ou non, qui sont résistants aux autres traitements.
-          Tarceva (erlotinib) dans le traitement de maintenance des formes localement avancées ou métastatiques du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) chez les patients présentant des mutations activatrices de l’EGFR et une maladie stable après une première ligne de chimiothérapie.
-          Cyramza (ramucirumab) : En association avec le docetaxel dans le traitement des formes localement avancées ou métastatiques du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) chez les patients adultes dont la maladie a progressé après une chimiothérapie à base de sels de platine ;
-          En association avec FOLFIRI (irinotecan, acide folinique et 5-fluorouracil) dans le traitement du cancer colorectal métastatique (CCRm) chez les patients adultes dont la maladie a progressé ou après une chimiothérapie par bevacizumab, oxaliplatine et fluoropyrimidine.
 
 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire