La mort de mon officine est-elle En Marche ?

Voilà des années qu’il existe une spécialité générique du LEVOTHYROX®.
Voilà des années que des campagnes de démolition systématiques sont menées contre la substitution de ce princeps.
Voilà aussi des mois que le générique n’est plus disponible ; ce qui devrait résoudre, de fait, les problèmes réels ou supposés liés à la substitution.

Et pourtant…

Voilà des années que la CPAM – je suis pharmacien dans les Alpes-Maritimes – me pénalise en intégrant cette spécialité dans le calcul arbitraire de mon taux de substitution.
Voilà des années que cette même CPAM m’autorise pourtant officiellement à ne PAS substituer ce princeps à marge thérapeutique étroite.
Voilà enfin une situation d’autant plus aberrante qu’il n’y a plus de générique sur le marché !

Qui s’est ému de cette incongruité ?
Les syndicats ? Mes confrères ? L’ordre ? La CPAM ? Les laboratoires ? Le ministère ? Le dalaï-lama ?
Je cherche… mais je ne trouve décidément personne.

J’ai choisi cet exemple ; j’aurais pu en évoquer bien d’autres pour illustrer la passivité, la docilité et, en résumé, l’extrême vulnérabilité de notre profession.

Dans quelques jours, nous allons devoir élire un nouveau président de la République.
Certains candidats, et non des moindres, ont pour objectif affiché l’abolition de notre monopole.

Alors, quand on est si mal armé, si mal défendu, quand on fait montre de tant de faiblesse, peut-on raisonnablement voter pour ceux qui ont pour projet de vendre la pharmacie d’officine à la grande distribution pour le prix d’une campagne électorale ?

A. NALEPTICO
 
Commentaire
BEDIER jean-françois
12/04/2017
Cher confrère , c'est bien vous que nous devrions élire à la tête des 500 confrères pour aller nous défendre devant notre prochain Président !! Mais gardons cet exemple en mémoire , beaucoup d'entre nous avaient voté Mitterand en 1981 croyant en la mise en place de l'une de ses 110 propositions , à savoir la suppression des Ordres : voyez ce qu'il en est advenu !!!! Aussi , les 500 devant nous défendre devront être vos clones et rien d'autre si nous voulons être bien défendus !! Laissons nos Syndicats s'empêtrer dans leur crise d'égo à l'image de nos candidats à la Présidence , sans parler de notre Ordre .... Encore un grand MERCI pour votre clairvoyance salutations confraternelles
Yves Lucas
11/04/2017
Tout à fait d'accord ! Et n'oublions pas la commission ATTALI
christophe caron
11/04/2017
chére confrére, Voici le courrier que j'ai adressé MMe Leto, Pharmacien responsable merck suite à l'information De Mars 2017 relatif à "nouvelle formule levothyrox" Mme, chére consoeur, Bravo! d'avoir contribué, à votre niveau, au discrédit de notre profession. En effet, votre laboratoire, en ayant contesté la bioéquivalence du générique, c'est notre profession qui en pâtit, au risque de faire halluciner nos professeurs dont la rigueur scientifique vous fait défaut...confraternellement. ET SI CHAQUE PHARMACIEN RETOURNE PAR FAX CHEZ MERCK LE COURRIER RECU??
pb
11/04/2017
D accord sur tous les points! Je propose que tous les pharmaciens des Alpes Maritimes facturent les Lévothyrox à part, facturation avec la carte vitale pour envoyer la demande de remboursement aux caisses, et ceci pour éviter aux malades les feuilles de soin papier, mais par contre suppression de l option tiers payant, ce qui amène le malade à régler son lévothyrox ( quelques euros ). Lorsque le générique était disponible, on pouvait accepter que le lévothyrox soit comptabilisé dans le taux de substitution, mais maintenant impossible de savoir qui accepte le générique ou qui le refuse. Donc, diminution automatique et involontaire du taux de substitution. Alors Messieurs du Syndicat de Nice, vous pourriez lancer cette consigne?
vandecandelaere eric
11/04/2017
ne pas voter pour un importuniste,qui change souvent d'avis.
Dr Gnon
11/04/2017
Réponse : non si on veut une réponse intelligente , peut-être dans le cas contraire et si on veut faire le.... A celle-là ça vaut pas trop le coup d'y aller tellement on a peu de chance de changer le résultat tout seul . En groupe à la rigueur si ça vous amuse . Et c'est une responsabilité à assumer . Les produits conseil en GMS c'est une erreur mais pas la mort des officines , du moins pas toutes les petites , certaines grosses les concurrençant déjà à bloc ..
ba monique
11/04/2017
nommez les et on ne leur donnera pas nos voix creez vous aussi les 500 confreres comme les guyanais a l image des 500 freres
R. BARAKROK
11/04/2017
QUE CELA EST BIEN DIT ! CONFRATERNELLEMENT.
L'apotHicaire
11/04/2017
Et Biogaran qui se vante de sortir le générique du Crestor,que la base de données Dexther donne en équivalent strict alors que çà n'est pas le même sel de rosuvastatine et que le brevet tombe en Décembre! Que faire? Allons nous là aussi être pénalisés? Et combien en effet d'autres molécules! Merci d'avoir soulevé la question.
Ajouter un commentaire