Syphilis en Europe : 70 % de cas en plus depuis 2010

Non traitée, la syphilis peut engager le pronostic vital de la personne ou entraîner de nombreuses complications irréversibles. Selon un rapport du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (CEPCM), le nombre de nouveaux cas de syphilis observés en Europe atteint le chiffre de 260.000 entre 2007 et 2017 allant même jusqu'à dépasser le nombre de cas de VIH.
Alors qu'entre 2007 et 2010, les cas annuels avaient légèrement diminué, ils sont repartis à la hausse pour atteindre plus de 33.000 cas en 2017 soit une augmentation de 70 % par rapport à 2010. Pour la première fois, depuis le début des années 2000, les pays de l'Union européenne déclarent plus de cas de syphilis que de VIH, indique le rapport.
Selon cette étude épidémiologique menée dans 23 pays de l'Union européenne, la recrudescence de la syphilis est particulièrement élevée en Islande, en Allemagne, en Angleterre, en Irlande et à Malte. 
« L'augmentation des infections à syphilis que nous observons en Europe, ainsi que dans d'autres pays du monde, est le résultat de plusieurs facteurs tels que les personnes ayant des rapports sexuels sans préservatif et des partenaires sexuels multiples combinés à une diminution de la peur de contracter le VIH », explique Andrew Amato-Gauci, chef du programme du CEPCM sur le VIH, les IST et les hépatites virales.
Pour réduire les cas de syphilis, les auteurs du rapport préconisent le dépistage des groupes à risque, la prise en charge des cas par un traitement approprié après le diagnostic ainsi que des campagnes de sensibilisation auprès du grand public, des personnes à risque et des fournisseurs de soins de santé.

Source : Futura Santé 16/07/2019
Commentaire
Coste A
20/07/2019
@Justin anonyme, c'est un peu court comme analyse et chronologiquement fausse, les traitement préventifs VIH ne sont disponible que depuis 2016/2017.
justin anonyme
18/07/2019
Voila le résultat des distributions des traitements "préventifs" pour le VIH...
Ajouter un commentaire