L’Académie de pharmacie veut renforcer la vaccination des soignants

Dans un rapport rendu public​ lundi, l'Académie de pharmacie réclame l'extension de l'obligation vaccinale des professionnels de santé contre la grippe mais aussi la rougeole, la coqueluche et la varicelle. 
Selon l'Académie de pharmacie, l’absence de vaccination des professionnels de santé est responsable d’infections nosocomiales parfois graves lorsqu’elles surviennent chez les sujets physiologiquement (nourrissons, personnes âgées) ou pathologiquement immunodéprimés. 
Si les professionnels de santé sont globalement bien couverts par les vaccinations obligatoires (DTP, hépatite B), avec des taux au-dessus de 90 %, « la couverture vaccinale des professionnels de santé pour les vaccinations recommandées est peu documentée, voire ancienne, mais serait très insuffisante ».
Selon le rapport, cette couverture vaccinale serait inférieure à 50 % pour la rougeole « deux doses » pour les personnes sans immunité connue ; à 45 % pour le rappel coqueluche de l’adolescence ; et inférieure à 30 % pour la varicelle (personnes sans immunité connue).
Face à cette situation, l'Académie recommande la vaccination obligatoire contre la grippe saisonnière pour tous les professionnels de santé ainsi que ceux en exercice ou formation dans une structure hébergeant des personnes âgées. Elle propose que les professionnels puissent être vaccinés chaque année gratuitement sur leur lieu de travail et qu’un système de traçabilité de la vaccination soit mis en place grâce à un registre annuel électronique.
Selon les académiciens, l’obligation vaccinale contre la rougeole devrait pour sa part concerner tous les professionnels de santé en exercice ou en formation (avec rattrapage à deux doses pour tous les professionnels non vaccinés et sans antécédents quel que soit l’âge). La vaccination contre la coqueluche devrait être rendue obligatoire pour tous les professionnels de santé en formation ou en poste, sans exception, notamment pour les personnes en contact étroit et répété avec les nourrissons et celles exerçant dans les établissements et services pour personnes âgées. Enfin, l’obligation vaccinale contre la varicelle devrait selon l’Académie de pharmacie s'adresser à tous les professionnels de santé et les personnels médico-sociaux en contact avec les jeunes enfants (crèches et collectivités) ainsi qu'à tous les étudiants en santé dès la première année.
Par ailleurs, l'Académie se dit favorable au développement de « stratégies motivationnelles » et défend l’idée de messages ciblés en faveur de la vaccination dès la formation initiale pour convaincre les professionnels de santé de son utilité. Elle souhaite également une harmonisation du calendrier vaccinal, des recommandations et des obligations vaccinales en Europe.
 
Source : Académie nationale de pharmacie 03/06/2019 
Commentaire
Séverine DARDEL
05/06/2019
C'est une évidence pour la grippe. Protéger les plus faibles d'une contamination et être en mesure de les soigner. La médecine du travail pourrait être un acteur actif dans ce domaine, mais combien d'entre nous la voit ? Pour info, le personnel des pharmacies a la possibilité d'une vaccination gratuite avec notre mutuelle ... mais combien se font-ils vacciner ?
Ajouter un commentaire