Vaccination en pharmacie : un succès déjà avéré

L’expérimentation lancée en octobre en Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle Aquitaine est déjà un succès. Au 28 décembre, 145 163 vaccinations ont été effectuées dans les 2 810 pharmacies volontaires qui ont obtenu l’agrément de l’Agence régionale de santé (ARS).
Les objectifs des pouvoirs publics semblent déjà largement dépassés. En Auvergne-Rhône-Alpes, les pharmaciens ont réalisé 92 535 vaccinations et 60 % des officines participent à l’expérimentation. Selon l’Ordre national des pharmaciens « Dans les pays où la vaccination par les pharmaciens est autorisée, on observe une amélioration tangible de la couverture vaccinale ». « Beaucoup de personnes viennent se faire vacciner en pharmacie parce que c’est plus pratique ». Nicolas Castelli, pharmacien à Lyon qui craignait au départ de marcher sur les plates-bandes des infirmières et des médecins explique que « sinon, des personnes auraient renoncé au vaccin ». « Ce n’est pas notre fonction première, mais ce service apporté à la population est important pour la santé publique. En zone rurale, des confrères réservent des après-midi entiers pour faire de la vaccination », ajoute-t-il.
Au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), un seul des trois médecins généralistes désapprouve cette vaccination en pharmacie. « Les deux autres sont plutôt contents, car cela les décharge d’une tâche un peu fastidieuse. Les gens apprécient le côté pratique et sans rendez-vous ». Pour Yohann Donnadieu, pharmacien au Chambon, l’autre mérite de cette expérimentation, est « de sensibiliser les gens à la vaccination ». Yohann Donnadieu estime avoir vacciné « entre 10 % et 15 % » des habitants concernés.

Source : DNA 30/12/2017
Commentaire
jy autho
03/01/2018
la vaccination chez les pharmaciens super alors il ne faudrat pas se plaindre quand les medicaments seront chez leclerc c'est l'histoire du pompier pyromane ou de l'arroseur arrosé .a bon entendeur !!!! tout ca en plus pour quelques euros mais ces bons pharmaciens qui se réjouissent de vacciner ne devraient ils pas faire le reste du job des infirmieres (toilettes a domicile/lever des malades/enfilage des bas de contention etc etc) Declin annocé d'une profession moribondes dont les acteurs ne savent plus quoi faire pour recoller la branche qu'ils ont eux meme soigneusement sciée
Ajouter un commentaire

Articles similaires