Célestène : recommandations face aux difficultés d'approvisionnement

Les médicaments à base de bétaméthasone 0,05% en solution buvable en gouttes (Célestène 0,05% solution buvable en gouttes et ses génériques) connaissent d’importantes difficultés d’approvisionnement, voire des ruptures de stocks sur l’ensemble du marché français pour une durée indéterminée.
Dans ce contexte, l'ANSM recommande de limiter l'utilisation de ces spécialités dans les situations cliniques sans alternatives thérapeutiques. La prescription de bétaméthasone 0,05%, solution buvable en gouttes doit ainsi être réservée en priorité aux enfants de moins de 2 ans dans les laryngites aigües et l’asthme sévère du nourrisson. Les autres spécialités à base de corticoïdes, comportant pour certaines des formes dispersibles utilisables chez l’enfant, restent disponibles. L’ANSM a d’ores et déjà demandé aux laboratoires qui les commercialisent d’augmenter leurs capacités de production afin de limiter le risque de tensions d’approvisionnement lié aux reports de prescription.
Cette situation fait suite à l’identification fin août d’un défaut de qualité de la substance active bétaméthasone. Les médicaments des laboratoires Biogaran et EG sont déjà en rupture de stock. Le Célestène 0,05% solution buvable en gouttes et ses génériques des laboratoires Zentiva et Arrow sont quant à eux en situation de tension d’approvisionnement.
 
Source : ANSM 06/09/2018
Commentaire
laffont francoise
10/09/2018
ces ruptures découlent d'identification d'un défaut de qualité. et c'est souvent le cas. l'outil industriel de production n'est donc pas fiable? si on ne vérifie pas ,la qualité n'est pas au rendez vous?
Ajouter un commentaire