Valsartan : L’USPO a demandé une simplification du retrait

Dans le cadre du rappel de lot de spécialités à base de Valsartan, le pharmacien est autorisé, en accord avec la CNAM à renouveler de façon anticipée pour le même mois une autre spécialité qui n’est pas concernée par le retrait de lots (autres génériques ou princeps) afin d’assurer la continuité des soins pour les patients et éviter toute interruption du traitement.
Doit être délivrée et facturée une quantité inférieure ou équivalente à la boîte retirée du marché et facturée précédemment au patient. L’ensemble des caisses sont averties de ce dispositif exceptionnel. Le patient doit présenter sa carte vitale, attestation de complémentaire santé et l’ordonnance. Si le patient n’a pas son ordonnance il est possible de la récupérer en contactant le pharmacien habituel du patient. Dans le cas contraire, et après avoir vérifié le dossier pharmaceutique, il convient d’établir une feuille cerfa payante que le patient joindra avec le duplicata de son ordonnance. L’USPO a demandé que le message du numéro vert à destination des patients soit modifié en ce sens. « Si des ruptures de stock de Valsartan venaient impacter la continuité des soins nous envisageons avec les autorités de santé les caisses et les médecins de permettre aux pharmaciens de délivrer un traitement équivalent » précise Gilles Bonnefond.

Source : Communiqué USPO 27/07/2018
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire