Rougeole : troisième décès en France depuis le début de l’année

Une jeune fille de 17 ans est décédée « des suites de complications neurologiques » provoquées par la rougeole, au CHU de Bordeaux, a annoncé l'ARS de Nouvelle-Aquitaine le 6 juillet. Elle était immunodéprimée et n'avait donc pu être vaccinée. Il s’agit du troisième décès lié à la rougeole depuis le début de l'année 2018 et le second en Nouvelle-Aquitaine.
Depuis novembre 2017, 1 096 cas de rougeole ont été diagnostiqués en Nouvelle-Aquitaine (2 567 en France). Un cas sur quatre a nécessité une hospitalisation et 12 ont été admis en réanimation, précise l'ARS. Près de 90 % de ces cas n'étaient pas vaccinés, ou l'étaient insuffisamment (une seule dose).
L'épidémie est considérée aujourd'hui comme terminée avec 10 cas confirmés par mois dans cette région.
L'ARS appelle néanmoins à la vigilance puisque le taux de couverture vaccinale contre la rougeole reste insuffisant (77 % pour les deux doses selon les chiffres de 2016, vs un objectif de 95 %). En métropole, la couverture vaccinale varie de 62 % à 88 % selon les départements.
L'ARS recommande à la population de vérifier son statut vaccinal et en cas de doute de se faire vacciner pour se protéger et protéger ceux qui ne peuvent être vaccinés.
Le vaccin contre la rougeole (ROR) fait désormais partie des 11 vaccins obligatoires que tous les enfants nés depuis le 1er janvier 2018 doivent recevoir.

Source : Communiqué ARS Nouvelle-Aquitaine 06/07/2018
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire

Articles similaires