La production de dépakine à l’arrêt dans l’usine de Mourenx

« Sanofi Chimie décide d’engager dès aujourd’hui l’arrêt de la production de son site de Mourenx, et d’opérer les améliorations techniques annoncées et indispensables à un retour à la normale. Par ailleurs, Sanofi Chimie a diligenté une enquête pour mieux comprendre les causes et l’historique de la situation », a indiqué le laboratoire dans un communiqué du 9 juillet.
Les ministres de la Santé et de l'Environnement ont décidé de s'emparer du dossier. « Toutes les conditions en matière d’émissions et d’absence de risques pour les salariés et les riverains devront être réunies pour que l’État puisse autoriser une reprise de l’activité du site, indiquent-ils à leur tour dans un communiqué du 10 juillet. « Des prélèvements et analyses seront effectués par des laboratoires indépendants sur le site et dans son voisinage pour s’en assurer ».
En avril 2018, l’État avait mis en demeure Sanofi, par arrêté préfectoral, de respecter les valeurs limites d’émission de différents composés organiques volatils (COV) sous 3 mois sous peine de fermeture administrative. « Cette procédure faisait suite à un contrôle de l’inspection des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) qui avait révélé une situation de dépassement inacceptable des normes de rejets pour plusieurs composés organiques volatils et notamment pour le bromopropane. Les mesures et analyses effectuées immédiatement ont établi que ces dépassements ne présentaient pas de dangers pour les riverains à court terme » ont précisé les ministères.
Par ailleurs, cette usine « fait aussi l’objet d’une procédure concernant ses rejets dans l’environnement de valproate de sodium, principe actif de la Dépakine. Dans ce cadre, le gouvernement a saisi en juin à la fois l’ANSES, l’ANSM et l’INERIS pour évaluer les données transmises par Sanofi ». Leurs conclusions seront rendues jeudi 12 juillet.

Source : L’Usine Nouvelle 10/07/2018
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire