Prévention santé : le rôle attendu des médecins et des pharmaciens

En France 81 % des personnes interrogées se disent « attentives » à la prévention santé ; dont 28 % « très attentives », ce qui les place en première place des pays européens sondés, aux côtés des Britanniques. Cependant 30 % des Français se disent « mal informés ». La France figure en dernière place sur ce critère, avec 11 points de retard sur la moyenne européenne (19 %) et plus de 15 points derrière l'Allemagne (14 %), le Royaume-Uni (14 %) et le Canada (11 %).
S'intéresser à la question, et même disposer d'un minimum d'information sur le sujet ne suffit pas toujours à mettre en pratique les bons comportements : près d'1/3 des Français (30 %) n'appliquent pas les bons comportements et seulement 6 % disent les appliquer systématiquement. Les Français invoquent leur manque de moyens financiers (32 %) davantage que leur manque de motivation (24 %) ou de temps (23 %).
Ce positionnement des Français rejoint celui des autres peuples latins (Italiens et Espagnols) alors que les anglo-saxons (Royaume-Uni et Canada), se sentent plus responsables de leur santé et mettent en avant le manque de motivation devant le manque de moyens financiers. Parmi les solutions évoquées pour les aider à mettre en place de meilleurs réflexes en matière de prévention, les Français identifient en priorité la sensibilisation par les médecins et les pharmaciens (85 % pensent que ce serait efficace) et le fait d'avoir dans son entourage des exemples de personnes adoptant avec succès les bons comportements (76 %). Ils attendent également de l'État qu'il informe davantage le public par le biais de campagnes d'informations plus nombreuses et mieux réalisées (74 %). Singularité française, le développement d'outils digitaux reste peu cité. Seulement 57 % des Français considèrent le digital comme une solution efficace. Enfin, les Français le déplorent, mais estiment que la question de la prévention santé serait insuffisamment prise en compte dans la politique de leur pays. Cette perception ne se retrouve dans aucun des autres pays interrogés.

Sondage réalisé en ligne les 7 et 8 mars 2018 par Odoxa pour la Fondation Ramsay Générale de Santé auprès d'un échantillon représentatif de 1017 Français de plus de 18 ans et du 13 au 19 mars 2018 auprès d'un échantillon représentatif de 3 044 Européens (Français, Allemands, Anglais, Italiens et Espagnols) et 511 Canadiens de plus de 18 ans.

Source : zonebourse.com 15/05/2018 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire