La collecte des médicaments non utilisés chute de près de 7% en 2017

Alors que le volume de médicaments non utilisés (MNU) à usage humain collecté par les pharmacies et le réseau Cyclamed ne cessait d’augmenter jusqu’en 2014, avant d’amorcer une légère baisse, une véritable rupture a marqué l’année 2017.
Selon le bilan dressé par Cyclamed l’an dernier 11 083 tonnes de médicaments non utilisés par les ménages ont été collectées. C’est 801 tonnes de moins qu’en 2016, soit 6,7 % !
Pour l’association, cette évolution n’est pas liée à une baisse de la collecte, 63 % du volume des médicaments stockés dans nos placards finissant toujours chez les pharmaciens, mais on assiste à un vrai changement de comportement, les Français devenant beaucoup plus raisonnables dans leur consommation de médicaments. 
L’étude menée tous les deux ans depuis 2010 par le CSA pour Cyclamed confirme ce constat. L’institut a interrogé en début d’année 653 foyers représentatifs de la population française invités à faire le tri dans leur pharmacie. Selon l’institut, le stock de produits non utilisés ou périmés détenu par ces familles s’élève à 614 grammes en moyenne soit 8,6 % de moins qu’en 2016, année d’un léger recul de consommation. 
Pour Cyclamed, plusieurs raisons expliquent ce retournement : les campagnes de sensibilisation portent leurs fruits, les médecins ne prescrivent plus que 4 à 5 lignes de produits contre 5 à 6 il y a dix ans, et les pharmaciens incitent au respect de la prescription. Les industriels ont aussi changé leur politique de promotion. Enfin, les Français sont devenus prudents sinon méfiants après les scandales Mediator ou Levothyrox.
Longtemps mauvais élève, notamment en matière de consommation d’antibiotiques, les Français sont donc clairement en train de changer leur comportement. 

Source : Le Parisien 17/05/2018
Commentaire
olivier G
17/05/2018
D'accord avec a cogito. Avant cyclamed faisait une pub monstre pour tout ramener en officine y compris les boîtes vides ! ce que l'on voyait régulièrement. Depuis l'année dernière, machine arrière, ils font la pub pour ne ramener que les médicaments sans les conditionnements qui doivent partir au tri sélectif ! l'impact est forcément conséquent ! A quand des campagnes pour que le pharmacien "déblistère" les retours avant de les mettre à cyclamed ??!!
a cogito
17/05/2018
Pourquoi cela ne serait-il pas dû au fait que les gens n'apportent plus les conditionnements secondaires ?
Ajouter un commentaire