Résultats 2018 des Baromètres du Pharmacien et du Médecin connectés

Dans le cadre du salon PharmagoraPlus qui s’est tenu les 7 et 8 avril derniers, Le Moniteur des pharmacies, Direct Medica, Egora.fr et Medappcare ont présenté en exclusivité les résultats des Baromètres 2018 du Pharmacien connecté et du Médecin connecté. Il ressort de cette deuxième édition interprofessionnelle que plus de trois quarts des pharmaciens (78%) et plus de la moitié des médecins (58%) sont prêts à utiliser une tablette tactile lors de leurs rendez-vous patients. De même, le téléchargement d’applications de santé à usage professionnel est bien ancré chez les médecins (78,3%) et les pharmaciens (60%), avec d’ailleurs une augmentation notable (+ 5 points) observée chez ces derniers par rapport à 2017. Autre point encourageant : à peu près la moitié des pharmaciens (46,5%) et des médecins (57,9%) interrogés estiment que les applications mobiles de santé apportent un bénéfice pour la santé de leurs patients. Un tiers environ des pharmaciens (28%) et des médecins (33,3%) se déclarent même prêts à les recommander auprès de leur patientèle. En revanche, étant donné le nombre grandissant d’applications mobiles à télécharger sur les stores, les professionnels de santé ne savent pas précisément lesquelles conseiller. C’est pourquoi, les professionnels de santé se montrent favorables à l’évaluation des applications mobiles par des organismes indépendants pour 58% des pharmaciens et 54,2% des médecins. Comme en 2017, les Baromètres montrent un niveau de confiance relativement faible concernant l’enjeu très fort lié à la sécurisation des données de santé. Pharmaciens et médecins se montrent plutôt enclins à utiliser les données patients, à respectivement 56% et 57,8%. Près de 60% de ceux favorables à leur utilisation voient un intérêt dans l’amélioration de l’observance. Pour Cécile Le Gal Fontes, professeur de droit à l’Université de Montpellier, 
« l’évolution de la régulation sur la sécurisation des données patients est à même de rassurer les professionnels de santé ».
 
Source : Communiqué de presse 10/04/2018
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire